GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: mobilisation en faveur des mineurs isolés de la «Jungle de Calais»

    media Des manifestants pro-migrants devant le Parlement britannique, à Londres, le 15 octobre 2016. NIKLAS HALLE'N / AFP

    Une vingtaine d’enfants actuellement réfugiés dans la « Jungle » de Calais seront accueillis la semaine prochaine au Royaume-Uni. Les autorités britanniques et françaises disent avoir commencé à recenser dans le camp les enfants non accompagnés qui en vertu du regroupement familial ont le droit de venir en Grande-Bretagne. Ce samedi 15 octobre, un rassemblement avait lieu devant le Parlement de Westminster pour intensifier la pression sur le gouvernement de Theresa May.

    Avec notre correspondante à LondresMuriel Delcroix

    Sous le slogan, « les réfugiés sont les bienvenus ici », plusieurs associations humanitaires ont voulu rappeler haut et fort au gouvernement de Theresa May ses engagements alors que le temps presse et que la « Jungle » de Calais est en passe d’être rasée.

    « Le gouvernement assure qu’il va gérer ces enfants, mais il a à peine commencé et il ne lui reste plus qu’une semaine avant que ces enfants disparaissent. Ils sont très vulnérables et nous sommes là pour dire au gouvernement : il faut agir maintenant », estime l'un des manifestants.

    300 mineurs à accueillir

    Parmi les participants, le professeur Leslie Brent. A 90 ans cet immunologiste renommé dit devoir sa vie au Kindertransport, une opération humanitaire menée par la Grande-Bretagne quelques mois avant la Seconde Guerre mondiale qui permit d’accueillir dans le pays près de 10 000 enfants juifs fuyant les persécutions du régime nazi.

    « Je suis moi-même arrivé ici en tant que réfugié en 1938 à l’âge de 13 ans lorsque, après d’intenses pressions, le gouvernement de l’époque avait autorisé la venue d’enfants non accompagnés. Et j’ai la conviction que le gouvernement actuel devrait faire pareil, car notre pays est suffisamment riche pour pouvoir honorer sa promesse d’accueillir 3 000 enfants », explique-t-il.
     
    On est pourtant encore très loin de ce nombre : soucieux de ne pas raviver le climat délétère et anti-immigration déclenché par le référendum sur le Brexit, le gouvernement conservateur s’est pour l’instant engagé à accueillir quelque 300 mineurs réfugiés à Calais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.