GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ceta: l'UE lance un ultimatum à la Belgique

    media Un panneau exigeant le refus des accords Ceta déposé devant le bâtiment de l'Union européenne à Bruxelles. REUTERS/Yves Herman

    Le sommet Union européenne/Canada prévu pour ce jeudi est largement en péril. La Wallonie, région francophone de Belgique, refuse toujours l'accord de libre-échange Ue/Canada, dit traité Ceta. Ce refus bloque le processus : le traité ne pourra être signé sans l'accord des 28 membres de l'UE. Ce dimanche, l'UE a posé un ultimatum à la Belgique : prendre une décision d'ici ce lundi soir.

    Avec notre correspondante à BruxellesLaxmi Lota

    Le gouvernement wallon demandait deux mois de discussions supplémentaires pour s'entendre sur le Ceta, l'UE lui propose quelques heures. « Il ne s'agit pas d'un ultimatum, ce n'est pas la manière de faire de Jean-Claude Juncker ! », précise pourtant un porte-parole de la Commission.

    En attendant, ce lundi soir, le Premier ministre Charles Michel devra donner une réponse aux instances européennes. Car l'Union ne veut pas faire venir le Premier ministre canadien pour rien jeudi prochain. C'est dans la soirée qu'une décision sera prise sur le maintien ou non du Sommet UE/Canada à Bruxelles.

    Cette pression n'a pas plus au leader des contestataires, le socialiste Paul Magnette : « Un tel ultimatum n'est pas compatible avec le processus démocratique », a-t-il dit. Peut-être les négociations de la dernière chance, dans l'après-midi, avec une réunion du gouvernement fédéral et de toutes les entités régionales. Un face à face pour décider si la Belgique pourra accorder ses violons dans le temps imparti.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.