GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trump demande à Erdogan de libérer le pasteur américain détenu en Turquie (Twitter)
    Europe

    Royaume-Uni: le meurtrier de la députée Jo Cox condamné à la prison à vie

    media La députée travailliste pro-UE Jo Cox, en 2015. Yui Mok/Press Association/Handout via REUTERS

    La cour criminelle de Londres a déclaré ce mercredi 23 novembre l’extrémiste de droite Thomas Mair coupable du meurtre de la députée travailliste pro-européenne Jox Cox en juin dernier. Il a été condamné à la perpétuité, sans possibilité de libération.

    Jo Cox avait été tuée de plusieurs balles et de plusieurs coups de couteau une semaine avant la tenue du référendum sur le Brexit du 23 juin. Plusieurs témoins du meurtre ont raconté avoir entendu Thomas Mair crier à plusieurs reprises « Britain First » (« la Grande-Bretagne d'abord ») en commettant son crime.

    (RE)LIRE : Comment le Brexit a déchaîné les passions

    Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur selon lesquelles le meurtrier avait agi par idéologie. A son domicile, la police a trouvé de la littérature nazie et une publication d’extrême droite. Selon le parquet, il a effectué des recherches sur Internet sur le Ku Klux Klan et les militants des droits de l'homme tués par ses partisans.

    Thomas Mair a également consulté le compte Twitter et la page Wikipédia de Jo Cox. Le meurtre avait donc été soigneusement préparé, et exécuté avec préméditation. Le parquet a qualifié le crime commis par Thomas Mair d’acte de terrorisme « destiné à mettre en avant son idéologie déviante » et « animé par la haine ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.