GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Grèce: trois militaires turcs ne doivent pas être extradés, selon la justice

    media Deux des huit militaires turcs qui ont fui en Grèce cet été dans un hélicoptère, escortés par la police, à Athènes, le 5 décembre 2016. REUTERS/Alkis Konstantinidis

    En Grèce, la justice vient de rendre un avis qui pourrait ne pas plaire à la Turquie. Selon le Conseil des juges de la cour d'appel, trois des huit militaires turcs qui ont fui le pays après le coup d'Etat manqué de cet été ne doivent pas être extradés. Ils se disent rassurés.

    Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

    Pour l'avocate des militaires turcs qui avaient fui en Grèce après le coup d'Etat manqué, leur plus grande peur c'était d'être renvoyés en Turquie. Selon Stavroula Tomara, ils ne s'attendaient pas à ce que les juges rejettent la demande d'extradition d'Ankara pour plusieurs raisons.

    D'abord, sept des huit avaient vu leur demande d'asile refusée en première instance. Ils ont fait appel. Ensuite, ils craignaient des pressions politiques, car depuis cet été, le gouvernement turc a insisté à plusieurs reprises sur leur renvoi rapide. Or la Grèce a besoin de cet allié dans la gestion de la crise migratoire.

    A (RE)LIRE → La fuite de huit militaires turcs en Grèce met Athènes sous pression

    Ioannis Androulakis, avocat spécialisé dans les extraditions rappelle cependant que la décision du Conseil des juges de la cour d'appel n'est qu'un avis. C'est ensuite au ministère de la Justice de trancher, mais il suit généralement l'opinion des juges.

    A Amnesty International, le directeur de la section grecque, Spyridon Aktypis, rappelle qu'un rapport de l'organisation internationale dénonce depuis cet été des violations des droits des personnes en Turquie. Spécifiquement dans le cas de personnes poursuivies pour avoir participé au coup d'Etat. Il cite notamment des crimes graves comme des disparitions forcées ou de la torture. Toute décision qui permet de prévenir ces violations est donc bonne selon lui.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.