GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Sortie du nucléaire: Berlin devra indemniser les producteurs d’énergie

    media La centrale de Biblis près de Francfort, l'une des plus vieilles du pays, a été arrêtée en mars 2011. Berlin prévoit la sortie de l'atome à fin 2022. Reuters / Alex Grimm

    La sortie accélérée du nucléaire va coûter cher à l'Allemagne. La Cour constitutionnelle allemande a donné raison, mardi 6 décembre, à deux géants allemands de l'énergie, EON et RWE, et à leur concurrent suédois Vattenfall, troisième producteur d'énergie en Allemagne. Les plaignants réclamaient des indemnités au gouvernement allemand. C'est un coup dur pour l'une des mesures phares de la chancelière Angela Merkel.

    Après la catastrophe de Fukushima, le gouvernement allemand était bien autorisé à accélérer la sortie du nucléaire, et ce afin de protéger la santé publique et l'environnement, disent les juges suprêmes. Mais les énergéticiens sont en droit de réclamer une compensation pour la fermeture des réacteurs, ajoutent-ils.

    Le montant de la compensation n'a pas été chiffré. Un compromis devrait être trouvé d'ici juin 2018. L'accident de la centrale japonaise partiellement détruite par un tsunami en 2011 a pressé les Etats à réévaluer les risques liés à l'utilisation de l'énergie atomique.

    L'Allemagne a opéré un virage à 180 degrés en décidant une sortie accélérée du nucléaire d'ici fin 2022 et en fermant les sept réacteurs les plus anciens. Confrontés à la baisse des prix de gros de l'électricité et aux problèmes de rentabilité des centrales à charbon, mais aussi face à la concurrence des énergies renouvelables, les industriels s'étaient sentis lésés et avaient demandé à être indemnisés.

    Les plaignants veulent étudier le jugement avant d'évaluer les compensations qui leur sont dues. Ils pourraient demander jusqu'à 20 milliards d'euros.

    → A (re) écouter : 5 ans après Fukushima, où en est la sortie du nucléaire allemand ? (Accents d'Europe)
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.