GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Grèce: du poison dans des aliments contre des multinationales?

    media Le groupe anarchiste assure avoir empoisonné des produits de quatre grands groupes internationaux, dont Coca-Cola. REUTERS/Benoit Tessier/FilesGLOBAL

    A quelques jours des fêtes de fin d'année, le groupe anarchiste surnommé Nemesis verte a annoncé avoir empoisonné des produits alimentaires de grande consommation en Grèce. Ils veulent les placer dans différents supermarchés de la région de l'Attique pendant deux semaines. Leur objectif est de faire perdre de l'argent à quatre entreprises internationales connues.

    Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

    L'annonce du groupe anarchiste Nemesis verte a été postée sur le site internet alternatif Indymedia. Sur la page, on voit une main gantée de noir qui tient une seringue. Elle injecte un produit dans ce qui ressemble à une boite UHT de sauce tomate.

    Selon le texte, il s'agit d'acide chlorhydrique, un produit qui sert notamment à décaper les métaux. Le groupe anarchiste aurait aussi utilisé du chlore. Et il auraient ciblé en plus de la sauce tomate, des sauces salades, du lait frais, du thé glacé à la pêche et au citron et des bouteilles de Coca.

    Produits retirés

    Cela concernerait une centaine de lots des groupes Coca-Cola, Unilever, Nestlé et Delta. Dans un communiqué commun, les multinationales ont annoncé retirer à titre préventif les produits concernés des magasins. Le groupe grec Delta explique avoir pris la même mesure en regrettant les dommages infligés aux producteurs « et au final à toute la société grecque » qui subit la crise économique.

    Selon la police, les services antiterroristes sont chargés de l'enquête et l'agence grecque de la sécurité alimentaire a été saisie. C'est la deuxième action de ce type revendiquée par le groupe. Il dit ne pas vouloir s'attaquer aux consommateurs, mais vouloir infliger des dommages financiers aux groupes visés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.