GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: la romancière Asli Erdogan libre mais sous contrôle judiciaire

    media Manifestation à Cracovie en soutien à Asli Erdogan, en septembre 2016. Wikimedia commons CC-BY-SA 4.0 Konto na chwilę

    En Turquie, la justice a ordonné la remise en liberté sous contrôle judiciaire de la romancière Asli Erdogan et de la linguiste Necmiye Alpay. Elles étaient incarcérées depuis quatre mois car soupçonnées d'activité terroriste. Elles sont sorties de prison ce jeudi 29 décembre. Toutes les charges sont toutefois maintenues pour le moment et le procès suit son cours.

    Avec AFP et notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    Pour la première fois depuis 132 nuits, Asli Erdogan ne va pas dormir en prison ce soir. Les charges de propagande terroriste et d’appartenance à un groupe terroriste sont maintenues mais la romancière a été placée en liberté conditionnelle ce 29 décembre, au premier jour de son procès.

    C'est aussi le cas de la linguiste Necmiye Alpay et de Zana Kaya, ancien rédacteur en chef du quotidien Ozgür Gündem, fermé par décret-loi en octobre car accusé de propagande terroriste pour le compte de la rébellion kurde.

    Pour les dizaines de personnes qui soutenaient Asli Erdogan aujourd’hui au tribunal il s'agit de la bonne nouvelle de cette première journée de procès. L’incarcération d’Asli Erdogan était d’autant plus inquiétante que sa santé est fragile et les conditions de détention difficiles.

    Devant le tribunal le député du parti d’opposition CHP, Baris Yarkadas, a évoqué un « scandale judiciaire ». « Asli Erdogan et Necmiye Alpay ont passé 132 jours en prison sans raison valable, rien que pour le plaisir de certains, a-t-il déclaré. Deux autres inculpés n’ont même pas pu assister à leur procès aujourd’hui parce que les fonctionnaires n’ont pas pu les amener ici au tribunal ou ils ont oublié de le faire. Ce n’est pas un scandale, c’est une série de scandales ».

    Nouvelle arrestation d'un journaliste

    Reste que rien n’est réglé : le procès va se poursuivre. Les prochaines audiences sont prévues le 2 janvier.

    Ironie de l’histoire : alors qu’Asli Erdogan est désormais au moins temporairement libérée, un journaliste important, Ahmet Sik, a été lui placé en garde à vue ce matin, pour un simple tweet publié sur son compte.

    L'autre journaliste, Inan Kizilkaya, est maintenu en détention. Toutes les charges sont maintenues pour le moment et le procès suit son cours. Les accusés risquent la prison à vie.

    Asli Erdogan, la plus connue des accusés, bénéficie d'une vague importante de soutiens en Turquie et dans le monde occidental.

    Nous sommes très heureux depuis que nous avons appris la nouvelle, comme vous pouvez l'imaginer. Elle est libre, par contre il y a certaines choses qu'elle ne peut pas faire, comme se rendre à l'étranger. Nous sommes aussi très heureux pour nos amis Necmiye Alpay et Zana Kaya. Mais, vous savez, beaucoup de journalistes se trouvent encore en prison ici, en Turquie. Plus de 140 sont toujours emprisonnés. Ce qui signifie que même si nous sommes très contents, nous restons quand même inquiets.

    Aysegul Tozeren

    (Propos recueillis par Camille Marigaux)

    30/12/2016 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.