GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'Allemagne veut accélérer les expulsions d’immigrés en situation irrégulière

    media La chancelière Angela Merkel va rencontrer le Premier ministre tunisien Youssef Chahed à la fin du mois. REUTERS/Hannibal Hanschke

    L'Allemagne souhaite accélérer le rapatriement des ressortissants maghrébins vers leurs pays d’origine. La Tunisie est notamment au cœur des discussions après l'attentat du 19 décembre à Berlin commis par le Tunisien Anis Amri. Pas toujours satisfait de la coopération avec l'Afrique du Nord, Berlin souhaite accélérer ces procédures et augmenter le nombre des renvois.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Deux jours après l’attentat sur le marché de Noël de Berlin et alors qu'Anis Amri était encore l’homme le plus recherché d’Europe, un responsable allemand a préféré ne pas faire de commentaire en déclarant que le jour même, les papiers tunisiens devant permettre l’expulsion du terroriste vers son pays venaient d’arriver avec quelques mois de retard.

    Déjà après les agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre 2016 commises par de nombreux Nord-Africains, Berlin voulait renvoyer plus activement les ressortissants de ces pays n’ayant plus de titre de séjour en Allemagne. Le ministre de l’Intérieur allemand s’était rendu sur place il y a un an. Des progrès ont eu lieu. Une centaine de Tunisiens ont été expulsés l’an dernier contre 17 en 2015. Mais les autorités allemandes trouvent que Tunis traîne les pieds pour reprendre ses ressortissants criminels ou déboutés de leurs demandes d’asile.

    Angela Merkel a téléphoné au président tunisien après l’attentat du 19 décembre. Le Premier ministre Youssef Chahed doit se rendre à Berlin à la fin du mois.

    En Allemagne, certains proposent de faire pression sur Tunis en rognant sur l’aide au développement, l’Allemagne étant le deuxième pays après la France à soutenir ce pays. Une proposition que rejette le ministre allemand compétent, estimant que les 300 millions d’Euros versés par l’Allemagne en 2016 contribuent à ce que les Tunisiens ne quittent pas leur pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.