GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Accusé de crime de guerre, un ex-Premier ministre kosovar arrêté en France

    media Ramush Haradinaj (C), l'ancien Premier ministre kosovar au Tribunal pénal international à La Haye en mars 2005. AFP/Ed Oudenaarden

    L'ex-Premier ministre kosovar Ramush Haradinaj, âgé de 48 ans, a été interpellé à l’aéroport de Bâle-Mulhouse en France. L’arrestation s'était faite en vertu d'un mandat d'arrêt international émis par la Serbie. Celle-ci accuse Ramush Haradinaj de « crimes de guerre » commis lors du conflit de 1998-99. La justice française doit désormais examiner la demande serbe.

    Ce n’est pas la première fois que Ramush Haradinaj affronte les accusations de crimes contre les civils serbes. En 2005, il avait été inculpé par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie pour trente-sept chefs d’accusation. Il en a été acquitté en 2012.

    Le mandat d’arrêt international émis par la Serbie reste toutefois en vigueur. En 2015, l’ex-Premier ministre kosovar avait déjà été brièvement retenu en Slovénie, avant d’être relâché. La décision sur son éventuelle extradition en Serbie dépend maintenant de la justice française.

    Le ministre kosovar de la Justice a prévenu que les autorités de Pristina « prenaient toutes les mesures pour que Ramush Haradinaj soit libéré aussi vite que possible ». Pendant le conflit des années 1990, l’unité commandée par Haradinaj, les « Aigles noirs », contrôlait une région frontalière de l'Albanie, principale voie d'entrée des armes destinées à la guérilla kosovare. Le groupe est accusé par Belgrade d'avoir torturé et assassiné des dizaines de personnes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.