GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Mai
Samedi 20 Mai
Dimanche 21 Mai
Lundi 22 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 24 Mai
Jeudi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Allemagne: le nombre de demandes d’asile a baissé en 2016

    media De janvier à décembre 2016, les demandes émanant de personnes en provenance de Syrie constituent à elles seules 36 % des requêtes. ©REUTERS/Michaela Rehle

    Après l'arrivée historiquement importante de réfugiés en 2015, au total 890 000 personnes, l'année 2016 a été marquée par un recul des deux tiers des arrivées en Allemagne, comme le montrent les chiffres présentés à la mi-journée par le ministre de l'Intérieur allemand.

    De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Les mesures que le gouvernement allemand et l’Union européenne ont pris portent leurs fruits ». Le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière a certes souligné que son pays accueillait toujours un nombre sensiblement plus élevé de demandeurs d’asile que ses voisins. Mais la fermeture de la route des Balkans et l’accord entre l’Union européenne et la Turquie ont conduit à une baisse des deux tiers des nouvelles arrivées en Allemagne en 2016. Deux cent quatre-vingt mille demandeurs d’asile ont été enregistrés l’an dernier contre 890 000 en 2015.

    Ces arrivées massives, il y a deux ans, qui ont conduit à des retards sensibles dans le traitement des dossiers expliquent une augmentation sensible du nombre de demandeurs d’asile en 2016 de 750 000. Mais l’office des migrations, grâce à une hausse sensible de ses collaborateurs, a pu traiter presqu’autant de cas. Les Syriens restent le 1er groupe parmi ces demandeurs d’asile suivis des Afghans et des Irakiens.

    Les dossiers en retard doivent être traiter d’ici la fin du premier trimestre. Le travail d’intégration par des cours notamment de langue se poursuit et les réfugiés arrivent petit à petit sur le marché du travail. Quant au retour de ceux qui n’ont pas obtenu de titre de séjour –un dossier brûlant actuellement-, 2016 a été marqué par une sensible augmentation des départs volontaires et des expulsions qui concernaient au total 80 000 personnes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.