GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Juin
Jeudi 22 Juin
Vendredi 23 Juin
Samedi 24 Juin
Aujourd'hui
Lundi 26 Juin
Mardi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Trump: qu'est-ce que le «Kompromat», dont est accusée la Russie?

    media Dans le mémo d'un ancien espion britannique rendu public, Moscou est accusé de détenir des vidéos sexuelles particulièrement compromettantes pour le président américain. REUTERS/Carlo Allegri/Files

    Donald Trump a dénoncé les fausses informations sur son compte diffusées dans certains médias américains concernant ses liens supposés avec la Russie. Le document cité par une partie de la presse ferait aussi état d'une vidéo à caractère sexuel montrant Donald Trump avec des prostituées, et filmé clandestinement lors d'une visite à Moscou en 2013. La Russie a aussitôt démenti être en possession d'informations compromettantes concernant le président élu américain. La pratique du « Kompromat » fleure bon le KGB et les films d'espionnage.

    « Kompromat », c'est la contraction en russe de « matériel compromettant », explique notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne. De tout temps, tous les services spéciaux, d'espionnage, de renseignement ont rassemblé des informations compromettantes. Ces informations peuvent être utilisées pour faire pression, voire pour pratiquer le chantage sur quelqu'un.

    Le « Kompromat » a été popularisé par les films d'espionnage du temps de la Guerre froide. Dans la vraie vie, des espions ou des diplomates, ont été retournées, comme cet attaché naval britannique dans les années 50 : photographié avec un partenaire du même sexe alors que l'homosexualité était interdite au Royaume-Uni, John Vassall a ainsi été forcé de devenir l'un des plus célèbres espions du KGB en Grande-Bretagne.

    En 1964, c'est au tour d'un ambassadeur français, Maurice Dejean, d'en faire les frais : des agents du KGB filment l'homme marié en plein ébats avec une jeune actrice russe, provoquant aussitôt son rappel à Paris par le général de Gaulle, qui le congédie.

    En direct à la télévision

    Mais les principales victimes de cette tactique sont, depuis la fin de la Guerre froide, les Russes eux-mêmes. La « guerre des kompromat » a notamment fait rage au début des années 1990, quand les oligarques russes luttaient entre eux pour le contrôle des grandes entreprises, et utilisaient leurs empires médiatiques pour se lancer les pires accusations.

    Au printemps 1999, le procureur général Iouri Skouratov tombe : la télévision diffuse une vidéo, dont l'authenticité n'a jamais été prouvée, présentée comme le montrant avec des prostituées, qu'un prévenu aurait payées.

    Plus récemment, c'est en politique qu’il a été popularisé : en 2010, par exemple, une certaine « Katia » séduit plusieurs opposants au Kremlin et filme en secret leurs ébats, qu'elle diffuse ensuite en ligne.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.