GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Novembre
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Hongrie: Viktor Orban veut la détention systématique des migrants

    media Le Premier ministre hongrois s'est érigé depuis deux ans en fer de lance de la lutte contre les migrants en Europe. REUTERS/Ints Kalnins

    De nouveaux échanges musclés sont en perspective entre Viktor Orban et ses homologues européens. Le Premier ministre hongrois souhaite remettre en place une détention systématique des migrants arrivant dans son pays, une mesure contraire au droit européen.

    Viktor Orban le reconnait lui-même : la décision du gouvernement de rétablir la détention des étrangers est en contradiction avec la politique de l’Union européenne, mais le dirigeant conservateur n’en est plus à une provocation près.

    « Nous devons protéger notre souveraineté », a-t-il expliqué dans une allocution à la radio nationale. Car pour le Premier ministre conservateur, le lien entre migration et terrorisme est établi : l’accroissement de la menace terroriste, dit-il, justifie ces mesures.

    « Les tentatives de Bruxelles de limiter les compétences nationales en matière de migration doivent être stoppées », a complété Viktor Orban, soulignant vouloir mener des « batailles importantes » contre l’Union européenne cette année. Des batailles qu’il mène aussi au plan intérieur contre les ONG de défense des droits de l’homme qui viennent en aide aux migrants et qu’il accuse de tenter d’influencer la vie politique du pays. Viktor Orban a confirmé qu’il souhaitait rendre plus restrictive la législation hongroise sur les ONG.

    Selon le dernier décompte officiel publié, qui date d’il y a deux semaines, 467 personnes se trouvaient dans des centres pour migrants en Hongrie, dont 273 dans des unités fermées.

    → A (re) lire : Migrants: le Parlement hongrois rejette la révision constitutionnelle d'Orban

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.