GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Pologne salue l'arrivée des soldats américains

    media La Première ministre Beata Srydlo (d) et le général américain Timothy McGuire lors de la cérémonie de bienvenue, ce samedi 14 janvier 2017, à Zagan où les soldats auront leur QG. REUTERS/Kacper Pempel

    C'est une semaine historique pour la Pologne. Une brigade de l'armée américaine est arrivée dans l'ouest du pays. Elle va stationner en Pologne dans le cadre de l'Otan. Varsovie attendait cela depuis très longtemps pour se défendre face à la menace russe. Hier, les soldats américains ont été accueillis en grande pompe à Zagan, près de la frontière allemande. Reportage.

    Avec notre envoyé spécial à Zagan,  Damien Simonart

    Sur une place du centre de Zagan, sous la neige, une quarantaine de soldats américains en rang et au garde-à-vous entonnent une chanson militaire en anglais. Face à eux, de hauts responsables polonais et américains.

    La Première ministre Beata Szydlo a fait le déplacement et ne tarit pas d'éloges sur l'armée des Etats-Unis : « Ce sont les représentants de la meilleure, la plus puissante, la plus merveilleuse armée au monde. Leur présence en Pologne est une nouvelle étape dans la stratégie adoptée par mon gouvernement pour renforcer la sécurité de la Pologne et de notre région. »

    Face à la menace russe, la Pologne et les pays baltes ont chacun obtenu lors du dernier sommet de l'Otan à Varsovie la présence d'une brigade de l'Alliance dans leur pays.

    Romuald, un habitant de Zagan qui a connu la Seconde Guerre mondiale et le communisme, brandit son petit drapeau américain avec des larmes aux yeux. « Je suis très content. J'attendais cela depuis des années. Que l'on puisse enfin se sentir en sécurité et que l'on puisse respirer à pleins poumons dans notre pays », se réjouit-il.

    Même si la présence d'une seule brigade américaine a plutôt des allures symboliques, Moscou voit cela d'un mauvais œil. Et si la population polonaise se sent rassurée, les tensions avec la Russie ne risquent pas de retomber.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.