GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Vendredi 23 Février
Aujourd'hui
Dimanche 25 Février
Lundi 26 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Football: Les joueurs du Wydad Casablanca remportent la Supercoupe d’Afrique 2018 face au club congolais du TP Mazembe (1-0)
    Europe

    Cavale de Salah Abdeslam en Belgique: reconstitution de la fusillade à Forest

    media Une voiture de police banalisée arrive sur les lieux de la reconstitution, à Forest (Bruxelles) avec à son bord Sofiane Ayari (dit Amine Choukri). REUTERS/Eric Vidal

    Une reconstitution a eu lieu ce jeudi 26 janvier dans l'une des dernières caches de Salah Abdeslam en Belgique. C'est le seul suspect toujours en vie des attentats de novembre 2015 à Paris. Cette reconstitution était menée dans le cadre de l'enquête, dans un appartement de la rue du Dries, à Forest, en région bruxelloise. Sur place, des policiers francais et belges, comme lors de l'opération menée il y a un presque un an.

    De notre correspondante à Bruxelles,  Laxmi Lota

    La rue du Dries a été entièrement bouclée par la police : pendant la durée de la reconstitution, les riverains ont toutefois pu rentrer chez eux sous escorte. C'est dans cet appartement que se trouve Salah Abdeslam en mars dernier. En cavale, depuis quatre mois, il réussit alors à s'enfuir par les toits. Le suspect ne participe pas à la reconstitution ce jeudi, mais son compagnon de fuite Sofiane Ayari (dit Amine Choukri) était présent.

    A l'époque, six policiers, dont quatre Belges et deux Francais, mènent une simple perquisition lorsqu'ils sont visés par des tirs de kalachnikov. Dina, propriétaire du café au bout de la rue, s'en souvient car son établissement a servi de quartier général à la police. « Quand on a vu les policiers, au début, on a cru qu'ils jouaient un film, on n'a jamais cru que c'était réel. Après, tout a été bloqué, il ont mis tout le monde dehors. On ne pouvait pas sortir, descendre, aller sous les fenêtres. »

    Bilan du raid : un suspect tué, quatre policiers blessés. Trois jours plus tard, l'homme le plus recherché d'Europe est enfin arrêté, dans une cave, à Molenbeek. Son cousin, qui lui a fourni sa dernière cache, raconte que Salah Abdeslam est « fatigué et désespéré » et qu'il lui demande une « arme pour pouvoir affronter la police ». Toujours selon ce cousin, le suspect explique qu'à Paris, sa ceinture explosive n'a pas fonctionné.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.