GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: un élu de l'AfD «relativise» la Shoah en marge d'une commémoration

    media Vue du mémorial de la Shoah, à Berlin, objet des déclarations de Björn Höcke, membre de l'AfD. Thierry Tronnel/Corbis via Getty Images

    L'Allemagne commémore l'holocauste nazi, ce vendredi 27 janvier. Cette journée donne lieu à de nombreuses cérémonies au Parlement, le Bundestag, comme dans les camps de concentration nazis. Une polémique s'est développée autour des propos d'un élu de la droite populiste Alternative pour l'Allemagne (AFD) accusé d'avoir relativisé l'holocauste. Le mémorial du camp de Buchenwald a décidé de déclarer l'intéressé persona non grata.

    Avec notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

    « Nous, les Allemands, nous sommes le seul peuple au monde qui installe un mémorial de la honte en plein coeur de sa capitale ». Les déclarations de Björn Höcke la semaine dernière au sujet du mémorial de la Shoah à Berlin ont provoqué une vive polémique. Une fois de plus, ce responsable de l'Alternative pour l'Allemagne, membre de la frange la plus radicale du parti populiste de droite, défrayait la chronique avec une provocation sciemment orchestrée.

    En réaction à ces déclarations, le Mémorial du camp de concentration de Buchenwald a écrit à Björn Höcke lui retirant l'invitation faite aux élus du Parlement du Land de Thuringe pour ce vendredi. Le 27 janvier, date de la libération du camp d'Auschwitz en 1945, l'Allemagne commémore la Shoah.

    Le président d'honneur du comité international Buchenwald, le Français Bertrand Herz, a estimé que les survivants de la barbarie nazie ne pouvaient pas tolérer que la portée de l'holocauste soit relativisée et que la mémoire des victimes soit souillée. Lorsque Björn Höcke s'y est malgré tout présenté, il a été prié de rebrousser chemin et s'est présenté comme la victime d'une chasse aux sorcières.

    Les médias allemands ont avant tout mis en avant les nombreuses cérémonies d'hommage dans le pays, notamment celle au Parlement qui a commémoré la mémoire des 300 000 handicapés physiques et mentaux assassinés par le régime nazi.

    Björn Höcke, membre de l'AfD, s'est rendu à Buchenwald, comme il l'avait annoncé, le mercredi 27 janvier 2017. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.