GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A la Une: un vent de révolte balaie la Roumanie

    media «OK, maintenant je suis vraiment en colère», peut-on lire sur une pancarte lors d'une manifestation dans les rues de Bucarest, le 1er février 2017. ©Inquam Photos/Octav Ganea via REUTERS

    Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans

    La colère gronde en Roumanie. Chaque soir, ils sont plus nombreux à manifester contre les ordonnances gouvernementales qui modifient le Code pénal afin de blanchir les politiciens condamnés ou poursuivis pour corruption. Jamais le pays n’avait connu une telle mobilisation depuis 1989, mais le gouvernement et le Parti social-démocrate (PSD) de Liviu Dragnea restent (pour le moment) intransigeants. Retrouvez notre fil d’actu.

    Lire :
    La Roumanie en révolte contre la corruption : fil d'info en continu 
    Roumanie : la mobilisation s'élargit après le passage en force du gouvernement
    Roumanie : le coup de force du gouvernement et l'extension de la révolte
    Roumanie : mobilisation générale contre la corruption et le gouvernement 
    Roumanie : révolte générale contre les politiciens corrompus et pour l'État de droit 

    Train russe vers Mitrovica, boycott des produits serbes, mur de Mitrovica : chaque semaine amène son lot de nouvelles provocations entre la Serbie et le Kosovo. Cette montée des tensions est directement orchestrée par les dirigeants des deux pays, experts dans l'art de jouer les pompiers pyromanes. Au risque d'embraser à nouveau la région.
    Lire :
    Entre Kosovo et Serbie, qui a donc intérêt à faire monter les tensions ? 
    Entre Belgrade et Pristina, reprise laborieuse du «dialogue» 

    Le chef de l'Agence de renseignements du Kosovo (AKI) a présenté sa démission pour « motifs personnels ». Une décision inattendue qui surprend beaucoup quand les nuages s'accumulent au-dessus du Nord du Kosovo... A-t-il été limogé par Hashim Thaçi à cause du «train russe», ou bien est-il tombé pour une affaire de corruption ?
    Lire Kosovo : la mystérieuse démission du chef des services secrets 

    Le chef du VMRO-DPMNE n'a pas trouvé de majorité pour former un nouveau gouvernement et a dû rendre dimanche soir son mandat au Président Ivanov. La charge devrait donc revenir au chef des sociaux-démocrates, Zoran Zaev, à moins que le VMRO-DPMNE ne trouve une nouvelle argutie constitutionnelle. Et l'issue des discussions dépendra, de toute façon, des partis albanais.
    Lire :
    Macédoine : après l'échec de Gruevski, les sociaux-démocrates pourront-ils former un gouvernement ? 
    Macédoine : après les élections du 11 décembre, le VMRO-DPMNE poussé vers la sortie 

    C'est ici qu'ont été disputées les épreuves de baseball et de canoë-kayak des Jeux Olympiques de 2004. Bradé à un fonds d'investissement dans le cadre du plan de privatisation, l'ancien aéroport athénien d’Ellinikó doit un jour accueillir des hôtels de luxe et un golf. Pour l'instant, il sert de refuge provisoire à plus de 2200 réfugiés.
    Lire :
    Réfugiés en Grèce : à Athènes, des tentes sur les sites des JO de 2004 
    Réfugiés : les prisonniers de la «route des Balkans», pris au piège de la fermeture des frontières

    Un adolescent sauvagement tabassé. L'histoire est tragique mais banale. Elle enflamme pourtant depuis l'automne la petite vile de Široki Brijeg, bastion croate d'Herzégovine occidentale. En effet, la victime est le fils d'un vétéran de guerre pauvre, ses agresseurs seraient les enfants de profiteurs de la transition, des nouvelles élites proches du HDZ de Dragan Čović.
    Lire :
    Bosnie-Herzégovine : la violence des jeunes et la lutte des classes à Široki Brijeg

    En Bosnie-Herzégovine, le service de la dette absorbe près de 65% du budget de la Fédération et 42% de celui de la RS, alors que les impôts ne rentrent pas et que l'économie grise pèse toujours un quart du PIB. À terme, c'est tout le service public qui pourrait s'effondrer, entrainant dans sa chute les autres secteurs d'activité.
    Lire :
    Économie : la dette, un cancer qui ronge toute la Bosnie-Herzégovine-> 

    L'histoire réserve parfois de belles surprises. D'étranges lettres ont été retrouvées dans les archives nationales de Bosnie-Herzégovine. Écrites depuis les camps de concentration de la région, toutes remercient un homme, Hajim Altarac, qui envoyait de la nourriture et des médicaments pour soulager la peine des prisonniers. Lui-même juif, il avait été sauvé de la déportation par ses concitoyens.
    Lire :
    Seconde Guerre mondiale : l'histoire du « Oskar Schindler » de Bosnie-Herzégovine 

    La ville de Split, en Croatie, est en train de sombrer dans le chaos : le centre se gentrifie sous la pression touristique, les espaces protégés sont ravagés par les constructions illégales et la circulation automobile est de plus en plus envahissante. Après 25 ans d'atonie, la société civile commence à faire entendre sa voix. Rencontre avec la sociologue Diana Magdić.
    Lire :
    Urbanisme en Croatie : à Split, les habitants se mobilisent contre la destruction de leur ville 

    En théorie, la Serbie aurait une des meilleures lois au monde garantissant l'accès public à l'information. Seul problème, l'Etat ne respecte pas ses propres lois. Au gouvernement, dans les tribunaux, toutes les informations sont cadenassées pour les tenir hors de portée des journalistes trop curieux. Reportage.
    Lire :
    Serbie : comment les autorités bloquent l'accès à l'information

    Grassement subventionnée par l'État qui paie les retraites et la sécurité sociale des prêtres, exonérée d'impôts sur beaucoup de ses activités, la riche Église orthodoxe serbe serbe a décidé qu'elle ne paierait plus aucune taxe tant que l'ensemble de ses propriétés foncières ne lui aurait pas été restituées. Le patriarche Irinej est prêt au bras de fer, sans grand souci de charité chrétienne.
    Lire :
    Serbie : grassement subventionnée, l’Église orthodoxe ne veut pas payer d'impôts 

    Le Partizan Belgrade est exclu de toute compétition européenne pour les trois prochaines saisons en raison de dettes impayées. La décision de l'UEFA vient sanctionner les mauvaises pratiques du club serbe, qui vend pourtant très cher ses meilleurs joueurs. Où passe donc l'argent ? La privatisation serait-elle la solution ? L'analyse de Loïc Tregourès.
    Lire :
    Football : le Partizan Belgrade exclu des coupes européennes pour les trois prochaines années

    Predrag Matvejević, écrivain et essayiste, est décédé jeudi après-midi à Zagreb des suites d'une longue et douloureuse maladie. Il était âgé de 85 ans. Humaniste, polyglotte et militant, l'auteur du {Bréviaire méditerranéen} fut un infatigable combattant des libertés et des droits de l'Homme. Il était membre de la présidence d'honneur du Courrier des Balkans.
    Lire :
    Croatie : l'écrivain Predrag Matvejević s'est éteint 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.