GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Avec notre envoyée spéciale et notre correspondant, retour sur le scrutin de dimanche et point sur les premières tendances qui semblent se dessiner.

    Dernières infos
    • Les prix du pétrole grimpent de plus de 10% après les attaques contre l'Arabie saoudite
    Europe

    Kosovo: les Serbes détruisent le mur qui divisait la ville de Mitrovica en deux

    media Des bulldozers s'attaquent au mur qui coupe la ville de Mitrovica en deux, au Kosovo, le 5 février. REUTERS/Hazir Reka

    A Mitrovica, les Serbes ont détruit le mur qui divise la ville et qu’ils avaient érigé en décembre dernier. Un mur dont les Etats-Unis et l’Union européenne avaient condamné la construction, alors que les deux communautés tentent d’avancer sur le chemin de la réconciliation depuis que le Kosovo a fait sécession de la Serbie en 2008.

    Selon le maire de Mitrovica-Nord, à majorité serbe, le mur haut de deux mètres et long de cent mètres était censé protéger une zone piétonne. Pristina voyait plutôt dans ce mur une tentative politique de faire perdure les divisions : il était situé près d’un tout nouveau pont construit par l’Union européenne pour rapprocher les deux communautés en franchissant la rivière Ibar, qui sépare le nord de la ville à majorité serbe du sud à majorité albanaise.

    Fin décembre, le Parlement kosovar à majorité albanaise avait ordonné la destruction du mur. Mais il aura fallu deux sessions de négociations à Bruxelles sous l’égide de l’Union européenne - la dernière mercredi dernier - pour résoudre la question. La chef de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, a salué l’approche « constructive » de Belgrade et Pristina : « cela contribuera à faciliter la libre circulation et à terme la réconciliation ».

    Le mur avait exacerbé les tensions entre la Serbie et le Kosovo ces dernières semaines. Le 14 janvier, un train était parti de Belgrade vers Mitrovica, frappé sur ses flancs de l’inscription : « le Kosovo, c’est la Serbie » écrite en une vingtaine de langues, dont l’albanais. Le Premier ministre serbe avait finalement stoppé le train avant la frontière.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.