GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 27 Septembre
Vendredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A la Une: la Roumanie en révolte contre la corruption de ses politiques

    media Des manifestants protestent contre le gouvernement roumain à Bucarest, le 6 février 2017. REUTERS/Stoyan Nenov

    Les Roumains sont (presque) tous contre le PSD et ses ordonnances d’urgence, et pourtant le PSD a très largement remporté les élections législatives de décembre. Entre la honte du « cirque politique », le défaitisme, la peur de s’engager et l’attrait nouveau de la révolte, on discute ferme sur le marché de Drumul Taberei, un quartier populaire de la banlieue ouest de Bucarest : le reportage du Courrier des Balkans.

    • Retrouvez notre fil d'infos en continu en accès libre ici.
    • Et notre dossier sur la révolte roumaine .

    Le réveil roumain va-t-il faire tache d’huile dans les pays des Balkans, où se posent partout les mêmes problèmes de corruption ? Des manifestations de soutien ont déjà été organisées en Bulgarie et en Moldavie, un rassemblement est prévu en Albanie, et l’expérience roumaine alimente d’innombrables discussions sur les réseaux sociaux.
    Révolte anti-corruption : la Roumanie, un exemple pour les autres pays des Balkans ?

    Ce n’était pas le Mur de Berlin mais il se dressait depuis le début du mois de décembre en arrière du pont sur l’Ibar, coupant symboliquement un peu plus la ville divisée de Mitrovica. Les Albanais exigeaient sa destruction, finalement négociée avec les autorités serbes locales.
    Nord du Kosovo : à Mitrovica, le « mur de la honte » est tombé

    Il n'empêche, c’est une véritable machine infernale qui est en train de se (re)mettre en place au Kosovo. Chaque camp spécule sur l’action ou l’inaction de la nouvelle administration américaine, le « dialogue » est en état de mort clinique avancé, l’UE en panne d’initiative et de propositions.
    Kosovo : entre Belgrade et Pristina, provocations au-dessus d’un baril de poudre
    • Retrouvez notre dossier : Nord du Kosovo, une zone toujours sous haute tension

    C’était ce lundi que le Fonds monétaire international devait présenter à Bruxelles son rapport sur la dette grecque. Le FMI répète que la dette grecque, qui pèse aujourd’hui 180% du PIB, est « intenable » et que des mesures d’allégement sont par conséquent indispensables. Cette position est contestée par les créanciers européens. Le point de vue de trois économistes grecs.
    Grèce : une dette « intenable » et le cercle vicieux de l’austérité qui empêche la reprise
    • Retrouvez notre dossier : Syriza, l’austérité et les espoirs déçus de la Grèce

    En Bosnie-Herzégovine non plus, la dette n'est pas soutenable, elle absorbe 65% du budget de la Fédération, 42% de celui de la Republika Srpska et les deux entités sont obligées d’emprunter toujours plus. Mais jusqu’à quand ? Car le FMI vient de suspendre le versement de 76 millions d’euros à Sarajevo, faute de réformes économiques.
    Bosnie-Herzégovine : le FMI coupe le robinet du crédit

    Pendant ce temps-là, le lac artificiel de Jablanica, immense réserve d’eau au cœur de la Bosnie, a disparu, avec la faune et la flore sauvage qui y avaient établi leur habitat. La compagnie Elektroprivreda Bosna, qui exploitait le barrage, ne fournit aucune explication et les politiciens restent eux aussi silencieux face à ce scandale environnemental encore inédit.
    Catastrophe écologique en Bosnie-Herzégovine : le lac de Jablanica a disparu
    • Retrouvez notre dossier : Dans les Balkans, l’environnement, un problème oublié

    Pour la première fois, un tribunal de Serbie va se prononcer sur le massacre génocidaire de Srebrenica. Le procès de huit anciens policiers serbes de Bosnie-Herzégovine s’est ouvert lundi 6 février devant le Tribunal spécial pour les crimes de guerre de Belgrade. C’est un test sur les capacités de la Serbie à faire face à son passé récent.
    Srebrenica : « Nedo le Boucher » et ses complices devant la justice serbe

    En Macédoine, on use de ficelles géopolitiques à des fins personnelles. Nikola Gruevski, incapable de former un gouvernement après les élections du 11 décembre, est prêt à tout pour essayer de sauver son pouvoir. Sa dernière carte est celle du soutien de plus en plus marqué de Moscou, même si le VMRO-DPMNE paye (fort cher) des régiments de lobbyistes aux États-Unis. Une interview pour mieux comprendre comment les grandes puissances jouent et sont jouées par les plus petits pays.
    Macédoine : entre Moscou et Washington, Gruevski brûle ses dernières cartouches géopolitiques

    La restructuration des Chemins de fer croates a commencé dès les années 1990, mais elle a été plus lente que dans d’autres pays post-socialistes. En cause, la forte résistance syndicale. Les exigences libérales européennes ont pourtant achevé de casser l’entreprise : séparation des différentes activités, fermeture des lignes non-rentables, etc. Le modèle européen de « modernisation » du transport ferroviaire a été inventé dans la Grande-Bretagne de Thatcher.
    Croatie : le démantèlement programmé des Chemins de fer

    Histoire. Ce sont deux pionniers de l’industrialisation de la Serbie, deux réformateurs oubliés, mis sur la touche lors de la grande purge des « libéraux » serbes, en 1972. Avec Prvoslav Raković et Vladimir Jasić, la Serbie — et avec elle la Yougoslavie — aurait pu s’engager sur une voie bien différente que celle qu’elle a suivi. Portrait croisé en forme d’hommage et de questionnement sur les bifurcations de l’Histoire.
    Et si la Serbie avait poursuivi la « libéralisation » interrompue en 1972 ?
    • Retrouvez notre dossier : Yougonostalgie, le passé, eldorado d’un présent confisqué

    Histoire (bis). Dans les Balkans, les manuels d’histoire sont des armes de guerre. Ils condensent et simplifient le passé des communautés nationales, ils excluent les autres de leur champ de vision. Mené depuis Thessalonique, un projet pilote essaie, au contraire, de rassembler les matériaux d’une histoire commune : les volumes consacrés à l’histoire contemporaine viennent de sortir, et provoquent polémiques et débats à travers toute la région.
    Balkans : un manuel d’histoire en commun pour dépasser les « romans nationaux »

    Cinéma. Vaysha est une jeune fille qui ne peut pas voir le présent : son oeil gauche ne voit que le passé et son oeil droit que l’avenir. Adapté d’un récit de Gueorgui Gospodinov, le film d’animation réalisé par Theodore Ushev a été nominé aux Oscars, provoquant une vague d’enthousiasme en Bulgarie.
    Vaycha l’aveugle, une parabole bulgare nominée aux Oscars


    Cinéma (bis). Le cinéma bosnien a longtemps été l’un des plus dynamiques de la région. Les réalisateurs de Bosnie-Herzégovine ont accumulé les reconnaissances internationales — Oscar du meilleur film étranger, Golden Globe, Ours d’or à Berlin... Le secteur est pourtant en crise sévère, avec un désinvestissement total des autorités publiques. Retour sur images avec la productrice Amra Bakšić Čamo, professeure à la Faculté des Arts dramatiques de Sarajevo.
    Cinéma en Bosnie-Herzégovine : la faillite d’une prestigieuse industrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.