GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: Rajapakse a été élu président avec 52,25% des voix (résultats officiels)
    • Iran: quarante arrestations lors de manifestations à Yazd contre la hausse du prix de l'essence (agence)
    • Hong Kong: un policier a été blessé à la jambe par une flèche tirée par un manifestant (forces de l'ordre)
    Europe

    Ukraine: dans l’Est, les nationalistes s’opposent au plan de réintégration

    media Pour les nationalistes du Donbass, la vente de charbon permettrait l'enrichissement des séparatistes, et donc la poursuite des combats. Aleksey FILIPPOV / AFP

    Deux ans après la signature des accords de Minsk, qui étaient censés mettre fin à la guerre dans le Donbass, cette région de l'est de l'Ukraine, les violences perdurent. Le conflit aurait fait plus de 10 000 morts selon l'ONU. Kiev a adopté un plan de réintégration du Donbass, mais il est contesté.

    De notre envoyé spécial à Sherbynivka, Sébastien Gobert

    Deux tentes militaires, des poêles, des drapeaux, et des voies ferrées. Dans le village de Sherbynivka, une quinzaine de militants nationalistes, d'allure précaire mais déterminés, bloquent les trains de marchandise, en particulier de charbon. Trois liaisons ferroviaires sont déjà bloquées dans la région.

    « Notre mot d'ordre, c'est d'arrêter le commerce du sang. » Vlad, de son nom de guerre, est en charge du camp. Il proteste contre le plan de réintégration du Donbass, qui offre des facilités aux habitants des territoires séparatistes pour étudier en Ukraine, y voyager, et y travailler.

    Pour le gouvernement, il s'agit de gagner le soutien des populations du Donbass. Pour Vlad, c'est tout autre : « Ce plan légalise le commerce avec l'occupant. Ils pourront s'enrichir en écoulant leur charbon sur le marché ukrainien. » En filigrane, la certitude que la vente du charbon entretiendra l'effort de guerre séparatiste contre l'Ukraine.

    Aucun consensus

    Le Premier ministre Volodymyr Hroïssman fait valoir que les entreprises et foyers ukrainiens ont besoin de ce charbon pour leurs propres besoins. Et le gouvernement se prépare à une confrontation prochaine.

    A le regarder, ce petit camp peut paraître anecdotique. Il trahit néanmoins de profondes divergences au sein des forces ukrainiennes. Presque trois ans après le début du conflit, il n'y a aucun consensus sur la manière de ramener la paix dans le Donbass.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.