GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Kiev inquiet face au jeu diplomatique ambigu de Moscou

    media Le président ukrainien Petro Porochenko, ici le 15 décembre 2015 à Kiev. GENYA SAVILOV / AFP

    Dans le Donbass, la région industrielle de l’est de l’Ukraine, un cessez-le-feu entré en vigueur le lundi 20 février est déjà rompu. Les bombardements se poursuivent, touchant des zones peuplées par des civiles et des infrastructures vitales. Dans le même temps, la Russie mène un jeu diplomatique ambigu, en reconnaissant des documents d’identité délivrés par les républiques séparatistes de Donetsk et Louhansk. En Ukraine, on s’inquiète.

    Avec notre envoyé spécial à Lviv,  Sébastien Gobert

    Les accords de paix de Minsk étaient moribonds depuis leur signature en février 2015. Ils avaient néanmoins entretenu un processus de négociations régulières. Pour le président ukrainien Petro Porochenko, tout serait désormais remis en cause : « Nous constatons non seulement une violation constante du cessez-le-feu, mais nous déplorons aussi cette décision tout à fait cynique de reconnaître les documents contrefaits des républiques fantoches. »

    En ligne de mire, la décision russe de reconnaître des documents administratifs délivrés par les autorités séparatistes de Donetsk et Louhansk. Alors que le gouvernement à Kiev venait d’adopter un plan de réintégration du Donbass dans une Ukraine unie, cette initiative est mal perçue.

    « En droit international, a affirmé Petro Porochenko, c’est une étape vers la reconnaissance de ces entités illégales. C’est un rejet de facto du processus de paix de Minsk. Cela justifie de l’adoption de sanctions plus dures. »

    Les espoirs d’une résolution négociée du conflit semblent s’éloigner. Cela ne va pas améliorer la situation des millions de civils qui restent dans le Donbass.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.