GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Israël: Netanyahu s’oppose à l’appellation d’une rue au nom de Yasser Arafat

    media Un partisan du Fatah montre un poster à l'image de Yasser Arafat à l'université Al-Azhar de Gaza, le 11 novembre 2014, à l'occasion du 10e anniversaire de la mort du leader palestinien. REUTERS/Suhaib Salem

    C'est un nom qui a toujours du mal à passer en Israël. Douze ans après sa mort, Yasser Arafat - le chef historique de la lutte palestinienne contre l'Etat hébreu - suscite encore la controverse. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu s'est opposé ce dimanche à ce qu'une rue porte son nom.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guillhem Delteil

    C'est une ville arabe israélienne située le long de la ligne de démarcation avec la Cisjordanie qui est à l'origine de la polémique. La commune de Jatt a décidé de nommer l'une de ses rues au nom de Yasser Arafat. Et le nom de l'ancien dirigeant palestinien apparaît désormais sur les plans.

    Mais en ouverture du Conseil des ministres ce dimanche, le chef du gouvernement s'est catégoriquement opposé à cette décision. « En Israël, on ne donnera pas le nom d'une rue à des assassins d'Israéliens et de juifs », a déclaré Benyamin Netanyahu.

    Et le Premier ministre prévient qu'il est prêt à défendre un projet de loi en ce sens si besoin. « Nous agirons selon la loi, selon les avis juridiques que nous allons prendre », a réagi pour sa part le maire de Jatt. Lui dit voir en Yasser Arafat avant tout l'homme qui a signé en 1993 les accords d'Oslo, des accords de paix israélo-palestiniens.

    Mais pour les dirigeants israéliens, Yasser Arafat reste l'un des chefs de la lutte armée palestinienne et le responsable du déclenchement de la seconde Intifada en l'an 2000.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.