GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: un groupuscule d'extrême droite jugé pour «terrorisme» anti-réfugiés

    media Les accusés attendent le début de leur procès à Dresde, le 7 mars 2017. Sebastian Kahnert / POOL / AFP

    Un ancien groupuscule d'extrême droite aux activités qualifiées de « terroristes » est accusé d'avoir perpétré cinq attentats en 2015 contre des foyers de migrants et des adversaires de gauche du parti Die Linke, au moment où l'Allemagne accueillait de nombreux réfugiés. Son procès s’est ouvert ce mardi 7 mars à Dresde, en Saxe.

    Avec notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

    Ironie de l'histoire, c'est dans un ancien foyer pour réfugiés, entouré de mesures de sécurité renforcées, que se déroule le procès du groupe Freital. Sept hommes et une femme, âgés de 19 à 39 ans, membres de ce groupuscule d'extrême droite figurent sur le banc des accusés d'un procès d'ampleur.

    Accusés de constitution d'activité terroriste, de tentative de meurtre et de blessures corporelles, ils encourent jusqu'à la perpétuité pour cinq attaques à l'explosif commises en 2015 à Freital près de Dresde, la capitale de la Saxe.

    Après avoir manifesté contre l'accueil de réfugiés dans un hôtel, le groupe s'était procuré des explosifs pour s'attaquer à des foyers de migrants et à des adversaires politiques. Deux personnes avaient été blessées.

    Ce procès s'ouvre dans une région la Saxe connue pour les activités de groupes d'extrême droite et néo-nazis et des protestations violentes contre les réfugiés. Dresde est aussi le berceau du mouvement anti-islam Pegida. Plus largement, 3 500 attaques contre des foyers de réfugiés ont été recensées l'an dernier soit près de dix par jour.

    La justice allemande a prononcé ces dernières années des peines très lourdes pour des attaques comparables commises contre des foyers de réfugiés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.