GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Hongrie: levée de boucliers contre la détention systématique des migrants

    media Des policiers hongrois observent des centaines de migrants qui ont pu réinvestir la gare de Keleti, le 3 septembre 2015. REUTERS/Laszlo Balogh

    Le Parlement hongrois a voté mardi 7 mars une loi établissant la mise en détention systématique de tous les demandeurs d’asile présents dans le pays. Présentée par le gouvernement de Viktor Orban, cette loi a été adoptée à une très large majorité, par 138 voix contre 6 et 22 abstentions. Selon le projet adopté mardi à Budapest, deux ou trois camps seront construits avec des conteneurs aménagés et devront accueillir tous les réfugiés, y compris les mineurs isolés de plus de 14 ans. Ces nouvelles mesures mises en place par la Hongrie ont déjà commencé à provoquer une levée de boucliers internationale.

    Avec notre correspondant à Bruxelles,  Pierre Benazet

    Le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés est le premier à avoir ouvert le feu contre la nouvelle loi hongroise, jugée profondément préoccupante. L’organisation Amnesty International dénonce elle aussi cette mesure et demande à l’UE de rester ferme.

    Le Parti social-démocrate européen appelle le groupe conservateur du Parti populaire européen à exclure de ses rangs le Fidesz, le parti du Premier ministre Viktor Orban et condamne une décision inhumaine qui viole les lois européennes. Cette condamnation a été reprise par les libéraux au Parlement européen, qui accusent la Commission européenne d’avoir ignoré des accusations de violation des droits de l’homme en Hongrie.

    Avec cette loi, la Hongrie sait qu’elle engage un nouveau bras de fer avec la Commission européenne, puisque Viktor Orban a reconnu par avance que ce texte irait ouvertement contre l’UE. Il faut souligner qu’une loi similaire votée en 2013 avait finalement été retirée suite aux pressions du Haut Commissariat aux réfugiés, de l’UE et de la Cour européenne des droits de l’homme. Mais depuis près de sept ans que Viktor Orban est Premier ministre, il a multiplié les confrontations avec la Commission et ses partenaires de l’UE.

    Malgré l’invalidation du référendum d’octobre pour manque de participation, il persiste à refuser la répartition des réfugiés entre les pays européens et il semble par ailleurs penser avoir actuellement les coudées franches, car le poids politique de la Commission européenne en Europe centrale et orientale paraît pour l’heure assez réduit. C’est ce que montre, par exemple, la difficulté que la Commission éprouve à faire revenir la Pologne sur des décisions très controversées en matière entre autres d’indépendance de la justice.

    La Hongrie a déjà largement verrouillé ses frontières méridionales avec la construction d’un grillage le long de la frontière avec la Croatie et de la Serbie, sur les trajets empruntés par des milliers de migrants depuis le début de leur afflux via la Grèce et la « route des Balkans » à partir de l’été 2015.

    Philippe Lamberts, co-président du groupe écologiste au Parlement européen, suit depuis longtemps les provocations du Premier ministre hongrois 08/03/2017 - par Tudor Tepeneag Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.