GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A la Une: les Balkans et la «poudrière macédonienne»

    media Des manifestants dans les rues de Skopje pour protester contre un accord qui garantirait l'usage officiel plus large de la langue albanaise, en Macédoine, le 9 mars 2018. ©REUTERS/Ognen Teofilovski

    Par Florentin Cassonnet

    Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

    Une guerre en Macédoine pourrait être bien plus dangereuse encore qu’en Bosnie-Herzégovine, car tous les pays de la région seraient immanquablement entraînés.L’Union européenne et les chancelleries occidentales retiennent leur souffle mais semblent incapables d’influencer le cours des événements. Quant au VMRO-DPMNE de Nikola Gruevski, que veut-il exactement ? Analyse.
    Danse au-dessus du volcan : les Balkans et la « poudrière macédonienne »Retrouvez le dossier Macédoine : le VMRO-DPMNE poussé vers la sortie

    Signe de la montée générale des tensions régionales, mercredi 8 mars 2017, le président du Kosovo, Hashim Thaçi, a annoncé le dépôt d’un projet de loi pour amender la constitution et transformer les Forces de sécurité du pays en véritable armée. L’OTAN s'inquiète, Belgrade grince des dents.
    Kosovo : Hashim Thaçi à l’offensive pour créer une armée contre l’avis des Occidentaux

    Comme la Croatie, l’Allemagne ou les pays scandinaves, la Slovénie envisage de réintroduire le service militaire obligatoire, aboli en 2004. Une mesure qui divise la population, inquiète des tensions qui s’accumulent dans les Balkans mais peu désireuse de voir augmenter le budget de la défense.
    Tensions dans les Balkans : la Slovénie pense à réintroduire le service militaire

    Ces tensions n'ont pas empêché le président albanais Bujar Nishani d'effectuer une visite « historique » à Bujanovac et Preševo. L’occasion de rappeler que la République d’Albanie veille « avec attention » sur le respect des droits de la minorité albanaise du sud de la Serbie.
    Serbie : le Président de la République d’Albanie en visite « historique » dans la vallée de Preševo

    Autre région, autre guerre, mais une aubaine pour l'économie croate. Car malgré ses démentis officiels, Zagreb se débarrasse de ses vieux stocks d’armes en les revendant aux différentes factions belligérantes de Syrie, via l’Arabie saoudite ou la Jordanie. Au plus grand mépris de l’embargo international.
    Guerre en Syrie : comment la Croatie bazarde ses vieux stocks d’armes
    Retrouvez le dossier : Les Balkans et les guerres en Irak et en Syrie

    En juillet 2016, Belgrade a accepté pour la première fois d’accueillir deux anciens détenus de Guantánamo. Mais l’entretien accordé par le Yéménite Mansur Ahmad Saad al-Dayfi à la radio publique américaine interroge sur la capacité des autorités serbes à assurer leur resocialisation.
    « Ma vie en Serbie est pire qu’à Guantánamo »

    La Bosnie-Herzégovine paie 250 diplomates à l’étranger, mais elle n’a ni politique étrangère ni véritable diplomatie. Les nominations dépendant des allégeances politiques, les postes dans les ambassades permettent de recaser des politiciens en échec et chaque membre de la présidence collégiale du pays cultive son propre réseau diplomatique. Autopsie d’une faillite.
    Bosnie-Herzégovine : une diplomatie au gré des appartenances politiques

    Les relations entre Athènes et Ankara ont du plomb dans l’aile depuis que la Cour suprême grecque a refusé l’extradition de huit militaires turcs réfugiés en Grèce après le coup d’État manqué du 16 juillet 2016. En estimant que la Turquie n’est pas un « pays sûr », la justice grecque envoie aussi un message à l’Union européenne.
    Entre Grèce et Turquie, le droit d’asile au défi des tensions politiques

    Des écoles religieuses illégales fonctionnent-elles dans les villes et les villages bosniaques du nord du Monténégro ? C’est en tout cas ce qu’affirme le chef de la Communauté islamique, le reis Rifat Fejzić, qui pointe le rôle de l’ancien mufti de Novi Pazar, Muamer Zukorlić, et de ses séides locaux. Du côté des autorités monténégrines, c’est le silence radio.
    Éducation : des écoles islamiques illégales dans le nord du Monténégro ?
    Retrouvez le dossier Islam des Balkans : une tradition de tolérance aujourd’hui menacée ?

    En Bulgarie, on peut chasser le migrant sans être inquiété. C'est en tout cas ce que le jugement de Petar Nizamov laisse penser. L’un des chefs des « milices anti-migrants » était assigné à résidence depuis la diffusion en avril 2016 d’une vidéo où on le voyait arrêter manu militari trois Afghans. La justice bulgare vient de le blanchir de toutes les accusations qui portaient contre lui.
    Bulgarie : Petar Nizamov, le « chasseur de réfugiés », a été acquitté

    La publication, mercredi, de l’enquête du journal Roma sur la possible disparition de 1300 containers de déchets italiens en 2016 a remis le feu aux poudres en Albanie. À quelques mois des législatives de juin, l’opposition tire à boulets rouges sur le gouvernement qui veut toujours promulguer une loi autorisant l’importation d’ordures.
    Albanie : 30 000 tonnes de déchets italiens auraient disparu dans la nature

    Durant plus de quinze ans, le Président Klaus Iohannis, grand paladin de la lutte anti-corruption, a vécu des loyers d’une maison qui ne lui appartenait pas, située en plein centre de la ville de Sibiu, commune dont il était alors le maire... Intérêts privés vs. intérêt public, la justice roumaine a tranché.
    Roumanie : la justice retire au Président Iohannis sa rente immobilière

    Les années 1980 en Grèce. C’étaient celles de la libéralisation des mœurs, de l’intégration européenne et de la croissance économique. Une époque dorée où le pays s’ouvrait, et que la classe moyenne regarde aujourd’hui avec nostalgie. Un monde a disparu et c’est sans doute pour cela que l’exposition consacrée à cette décennie connaît un tel succès à Athènes.
    La Grèce des années 1980 : kitsch, liberté, modernité

    L'odyssée est longtemps restée secrète, mais son ultime survivant, le médecin-major Harold Hayes, vient de décéder. Le 8 novembre 1943, un avion militaire américain s’écrasait en Albanie. Ses 30 passagers errèrent durant 63 jours dans les montagnes d’Albanie, aidés par les partisans, avant d’être récupérés par un avion de la Royal Air Force.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.