GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    La Russie dément toute implication dans une cyberattaque contre le groupe Yahoo!

    media Le président russe Vladimir Poutine pendant une cérémonie de présentation de lettres de créance des ambassadeurs, au Kremlin, le 16 mars 2017. REUTERS/Maxim Shipenkov

    Le Kremlin a démenti jeudi 16 mars toute implication russe dans une cyberattaque massive contre le groupe internet Yahoo, imputée notamment par les autorités américaines à des espions et des hackers russes. L'aataque avit eu lieu en 2014.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    Pour le Kremlin comme pour la diplomatie russe, « il ne peut absolument pas y avoir d'implication officielle d'une administration russe, y compris le FSB, dans des actes illégaux dans le cyber espace ». La porte-parole du ministère des Affaires étrangères insiste sur le fait que le piratage informatique est illégal en Russie, et que la Russie ne forme pas de hackers.

    « Nous avons demandé à nos collègues américains de nous alerter sur leurs soupçons. Mais il y a zéro coopération », insiste-t-elle, ce qui lui fait dire que cette affaire est suspecte et que tout cela fait partie d'une lutte politique interne aux États-Unis.

    Elle y voit également « une tentative de détourner l'attention des dernières publications de WikiLeaks », qui sont peu favorables aux capitales européennes notamment en ce qui concerne la cybercriminalité.

    Le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov, ajoute que « la Russie a toujours été intéressée à coopérer dans la lutte contre la cybercriminalité afin d'assurer la sécurité du cyberespace ». Alors, il note que la Russie n'a pas reçu d'information officielle dans cette affaire, qu'il n'y a que des informations de presse. Il en conclut qu'on ne peut pas considérer qu'il s'agit d'une accusation contre l'Etat russe.

    →(Re)lire: La justice américaine identifie deux espions et deux hackers russes

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.