GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 26 Mai
Samedi 27 Mai
Dimanche 28 Mai
Lundi 29 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 31 Mai
Jeudi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le bal du débutant américain Steven Mnuchin à Baden Baden pour un G20 Finances

    media Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor des Etats-Unis à Washington, le 14 février 2017. REUTERS/Kevin Lamarque/File Photo

    Le G20 Finances se réunit ce vendredi 17 mars et samedi 18 mars, à Baden Baden, en Allemagne. Les pays du G20 sont inquiets des accents protectionnistes de la nouvelle administration américaine. Il s'agit du premier grand rendez-vous international pour le nouveau secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, ancien banquier de Goldman Sachs, passé par les fonds d'investissement, à la carrière hétéroclite.

    Grand, brun, Steven Mnuchin, 54 ans, vient de New York. Pur produit de l'élite américaine, l'homme est le troisième banquier de Goldman Sachs à prendre les commandes du secrétariat au Trésor.

    Après des études à Yale, il a passé 17 ans dans la banque d'affaires, sur les traces de son père, banquier lui aussi chez Goldman Sachs et généreux donateur démocrate. En le nommant, Donald Trump a fait volte face, lui qui tout au long de sa campagne a épinglé la banque comme symbole de la finance sans scrupule. Et on n'est pas à une contradiction près : Gary Cohn, ex-Goldman Sachs, a lui aussi rejoint l'administration américaine pour prendre la direction du Conseil économique du président.

    Steven Mnuchin est aussi critiqué pour avoir fait fortune sur les faillites de la crise financière de 2008. Mais son atout a été son soutien envers Donald Trump. Ce loup de Wall Street s'est ensuite reconverti dans le cinéma en investissant dans des blockbusters hollywoodiens comme: Avatar ou le dernier Mad Max. Question économie, Mnuchin et Trump ne sont pas tout à fait sur la même ligne. A l'inverse du président, par exemple, l'homme d'affaires plaide pour un dollar fort.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.