GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Aujourd'hui
Mercredi 22 Août
Jeudi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Nouvelles accusations de pédophilie au sein de l'Eglise catholique

    media Le pape François lors d'une messe à la basilique Saint-Pierre du Vatican, le 2 février. REUTERS/Alessandro Bianchi

    De nouvelles révélations mettent en cause le fonctionnement de l'Eglise catholique, notamment la protection des prêtres accusés d'abus sexuels sur mineurs et le système d'exfiltrations internationales mis en place pour éviter les scandales.

    Trois journalistes indépendants associés au site d'information Mediapart ont mené une enquête sur les auteurs d'agressions sexuelles sur des mineurs, couverts par la hiérarchie de l'Eglise catholique.

    Selon Daphné Gastaldi, Mathieu Martinière et Mathieu Périsse, 32 agresseurs actuellement en vie, ayant fait plus de 300 victimes, ont été couverts par 25 évêques. A cette enquête, développée dans un livre publié ce mercredi et intitulé « Eglise, la mécanique du silence », s'ajoute le film documentaire de Mathieu Boudot intitulé « Pédophilie dans l'Eglise: le poids du silence ».

    Le tableau dépeint est celui d'un véritable système d'exfiltrations internationales de prêtres ou religieux ayant commis des agressions sexuelles, pour éviter le scandale. Il s'agirait, depuis 1990 et à l'échelle mondiale, de 95 mutations de clercs, le nombre de leurs victimes dépassant les 800. Plusieurs d'entre eux, pour échapper à l'exposition judiciaire et médiatique, ont notamment été exfiltrés en Afrique, notamment au Cameroun, en Côte d'Ivoire et en Guinée, où parfois leurs crimes ont été répétés.

    « Ce qu’on sait aujourd’hui, c’est que certains évêques, notamment en Guinée, l’archevêque de Conakry, est assez remonté contre une association de prêtres qui lui a envoyé un prêtre accusé d’attouchements sexuels par des jeunes femmes. On a notamment l’ancien supérieur d’une congrégation qui nous a dit qu’il regrettait avoir faire ça à l’époque, d’avoir envoyé un prêtre en Guinée et qu’aujourd’hui, il ne le referait plus, explique Daphné Gastaldi journaliste au sein du collectif « We Report » qui a mené l'enquête. Au Cameroun, l’archevêque Monseigneur Atanga a couvert un frère, un religieux qui est accusé d’agression sexuelle, et la justice sur place a enterré l’affaire ».

    Le pape François n'est pas épargné par cette enquête, on y suggère qu'il aurait tenté de faire innocenter un prêtre jugé pour pédophilie, lorsqu'il était archevêque de Buenos Aires.

    En France, 18 prêtres condamnés pour agressions sexuelles sur mineurs ou pour viols, seraient toujours en activité, y compris un certain père Didier, condamné dans les années 1990 après avoir fait une dizaine de victimes, et toujours actif au sein d'une paroisse, jusqu'en 2016.

    Depuis les années 60, 25 évêques français ont couvert 32 prêtres pour un total de 339 victimes supposées...
    Antton Rouget, l'un des auteurs de l'enquête 22/03/2017 - par RFI Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.