GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: un ex-député russe abattu à Kiev, Porochenko accuse la Russie

    media Denis Voronenkov était recherché par la Russie pour «escroquerie». REUTERS/Valentyn Ogirenko

    Un ex-député russe, Denis Voronenkov, qui s'était exilé en Ukraine a été assassiné ce jeudi 23 mars à Kiev. Il avait notoirement témoigné devant le parquet ukrainien contre l'ancien président Viktor Ianoukovitch, chassé du pouvoir par le soulèvement pro-européen du Maïdan en février 2014.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    Denis Voronenkov a été assassiné alors qu'il sortait de son hôtel, ce jeudi 23 mars. Un homme lui a tiré dessus, blessant également son garde du corps, qui a eu le temps de toucher à son tour le tireur. Denis Voronenkov a été assassiné alors qu’il avait rendez-vous avec un ancien député russe d'opposition, Ilya Ponomarev, lui aussi en exil.

    Aussitôt, les autorités ukrainiennes ont accusé la Russie d'être derrière cet assassinat. Pour le président ukrainien, Petro Porochenko, il s'agit là d'un acte de « terrorisme d'Etat » commis par les Russes. « Des élucubrations absurdes », a rétorqué le Kremlin dans la foulée.

    Denis Voronenkov est un ex-député du Parti communiste qui a quitté la Russie en octobre dernier, après sa défaite aux élections législatives. Il avait été condamné par contumace, le 3 mars dernier, pour fraude et falsification de document par la justice russe.

    Fin janvier, il a témoigné à charge dans le procès contre l'ex-président ukrainien Ianoukovitch pour trahison d'Etat. D'après le procureur général ukrainien, c'est lui qui aurait parlé d'une lettre envoyée par Viktor Ianoukovitch à Vladimir Poutine lui demandant d'intervenir militairement en Ukraine après le Maïdan. Le procureur ukrainien estime aujourd'hui que ce témoignage est la cause de son assassinat.

    Récemment, l'ancien député avait comparé la Russie à l'Allemagne nazie et qualifié d'« annexion » le rattachement de la Crimée à la Russie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.