GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Hongrie: des milliers de personnes dans la rue pour soutenir l’université Soros

    media L'université qui offre un enseignement allant jusqu'au doctorat, revendique un effectif de 1.800 inscrits venant de 100 pays et souligne travailler notamment dans le cadre des règles de l'OCDE. REUTERS/Bernadett Szabo

    Entre 20 000 et 35 000 personnes, selon les sources, ont défilé ce dimanche 9 avril à Budapest en soutien à l’Université d’Europe centrale (CEU) créée par le milliardaire américain George Soros. Une université menacée de fermeture depuis l’adoption mardi par le Parlement hongrois d’une loi taillée sur mesure. Depuis des années, le Premier ministre Viktor Orban multiplie les attaques contre Soros.

    Viktor Orban a beau avoir bénéficié - lorsqu’il était étudiant dans les années 80 - d’une bourse de George Soros, depuis des années il s’ingénie à combattre le milliardaire américain.

    Mardi, il a fait voter en urgence une loi ciblant les universités du pays n’appartenant pas à l’Union européenne. Une loi qui semble taillée sur mesure pour obtenir la fermeture de celle créée par George Soros en 1991 après la chute du communisme.

    A côté des étudiants et du personnel de l'Université, les manifestants de tout âge habillés en bleu (la couleur de la CEU) ont participé à la marche. Selon les médias hongrois indépendants il s'agissait de la plus importante manifestation depuis celle organisée contre un projet de taxation de l'internet en octobre 2014, qui avait réuni entre 30 000 et 40 000 personnes.

    Le dimanche précédent déjà quelque 10 000 personnes étaient descendues dans la rue pour dénoncer le texte, plus de 900 universitaires du monde entier, dont plusieurs prix Nobel, en ont exigé le retrait.

    Viktor Orban et d’autres dirigeants d’Europe centrale (Roumanie, Pologne, Bulgarie, Macédoine) accusent le milliardaire américain né à Budapest de s’ingérer dans leurs affaires via les ONGs qu’il finance. « Des activistes », selon le Premier ministre hongrois payées par des organisations internationales pour « faire venir des centaines de milliers de migrants en Europe ».

    Et Viktor Orban d’affirmer au passage que l’université de George Soros « triche » en offrant diplômes hongrois et diplômes américains. L’Université d’Europe centrale a été soutenue cette semaine par Washington et par le commissaire européen à la recherche Carlos Moedas qui a « exhorté » les autorités hongroises à « s’abstenir de toute décision restreignant la liberté scientifique et académique » dans le pays.

    A (re) lire : Hongrie: une consultation anti-européenne et anti-migrants lancée

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.