GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Août
Dimanche 20 Août
Lundi 21 Août
Mardi 22 Août
Aujourd'hui
Jeudi 24 Août
Vendredi 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    De Lesbos à Bruxelles en courant à la rencontre des migrants

    media Le logo : Lesbos-Bruxelles 3.000 km de course sur la route des Balkans pour soutenir les migrants. DR

    Un groupe de citoyens belges a décidé de faire le parcours Lesbos-Bruxelles en courant : ils ont ainsi parcouru 3 000 km pour aller à la rencontre de migrants et de citoyens européens sur la route des Balkans. Leur groupe s'appelle « Human's welcome », « Humain bienvenu ». Ils sont revenus de leur voyage ce dimanche 16 avril. Leur objectif : interpeller les pouvoirs publics et les citoyens sur la situation des migrants, bloqués dans certains pays, sur la notion de frontières et d'accueil.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    Vingt-cinq coureurs franchissent la ligne d'arrivée juste devant le Parlement européen. En 15 jours, ils ont parcouru 3 000 km depuis Lesbos, en Grèce.

    Walter Yourlaro est un ingénieur à l'initiative du projet. Pour lui c’était « inacceptable que Viktor Orban érige des barbelés à ses frontières alors que l’Europe n’avait plus de frontières ». Le groupe Human's welcome dénonce notamment la politique du Premier ministre hongrois, qui a construit un mur pour protéger ses frontières.

    Pour ces citoyens, c'était un voyage physique, mais aussi émotionnel. Fabian Poletto, l'un des coureurs, a été frappé par l'accueil des migrants. « Lors de notre passage dans un camp de migrants, on a été invité à boire un thé avec eux. Ils avaient de rares croissants. Ils ont absolument voulu qu’on reparte avec ces croissants. »

    Sur leur chemin, les coureurs ont distribué des cartes blanches aux migrants et aux Européens rencontrés. « Les gens ont écrit ce qu’ils ressentaient. Leur sentiment au fait d’être bloqués, l’envie de plus d’humanité », explique Benedicte Moyersoun, professeure. Des cartes lues à haute voix. Les participants partageront aussi des photos et un film sur leur aventure.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.