GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Nouvelles purges en Turquie: 4000 fonctionnaires congédiés

    media La nouvelle purge concerne des fonctionnaires et des militaires: le Premier Binali Yildirim (ici au mausolée Atatürk, en juillet 2016) avait prévenu: le «nettoyage» des gulénistes se poursuivrait après le référendum constitutionnel. Reuters

    Des milliers de fonctionnaires licenciés, c'est une nouvelle purge au sein de l’administration en Turquie. Cette fois plus de 4 000 employés ont été remerciés, accusés de soutenir l’imam Fethullah Gülen, cerveau présumé du putsch raté en juillet dernier. Au total ce sont maintenant plus de 120 000 employés de la fonction publique qui ont perdu leur poste depuis neuf mois, et le pouvoir turc ne semble pas déterminé à ralentir la cadence, bien au contraire.

    avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

    Le Premier ministre Binali Yildirim avait prévenu : après le référendum du 16 avril, il y aurait un nouveau rythme et une nouvelle méthode pour « nettoyer » l’administration de ceux qui sont présentés, comme des proches de Fethullah Gülen. La méthode ne semble pas encore avoir changé : c’est par décret, autorisé sous l’état d’urgence, que les fonctionnaires ont été remerciés.

    Les noms des 4000 personnes ont ainsi été publiés au Journal officiel : des fonctionnaires de plusieurs ministères, mais aussi des militaires et des universitaires. Le rythme en revanche semble s’accélérer : il y avait eu une accalmie au cours des dernières semaines mais depuis le référendum du 16 avril, il y a eu au total plus de 14 000 licenciements, et au moins 1000 arrestations toujours au motif de sympathie pro-Gülen.

    Le pouvoir turc assure que la purge se poursuivra jusqu’à l’éradication complète du réseau güleniste. Il assure aussi que les fonctionnaires injustement accusés seront réintégrés. Ce qui ne semble pas être le cas de beaucoup d’employés : dans la même période seulement 236 d’entre eux ont été réembauchés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.