GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    France: des objets militaires nazis découverts dans une base franco-allemande

    media La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a révélé la découverte de reliques «douteuses» de la Wehrmacht, l'armée d'Hitler, sur la base de la Brigade franco-allemande d'Illkirch, en Alsace. REUTERS/Vincent Kessler

    La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen s'est rendu ce mercredi 3 mai en Alsace sur une base franco-allemande où travaillait un militaire allemand soupçonné d'avoir préparé un attentat xénophobe. A l'issue de sa viste, elle a dit y avoir découvert des reliques militaires de la Wehrmacht, l'armée du régime nazi.

    Ce sont quelques armes d'époque, des affiches ou des peintures murales, des casques ainsi que des slogans ou de « poèmes » datant de la Wehrmacht qui ont été découverts ce mercredi sur la base franco-allemande d'Illkirch.

    C'est sur cette base qu'était en poste le soldat de la Bundeswehr soupçonné d'avoir préparé un attentat xénophobe et récemment interpellé. Ursula von der Leyen a insisté sur le fait que « la Wehrmacht n’a rien en commun avec la Bundeswehr », l'armée allemande actuelle, et a tenu à affirmer son grand respect et sa fierté à l’égard des soldats.

    La ministre allemande de la Défense a pour objectif de faire toute la lumière sur cette affaire. « C’est une procédure qui ne fait que commencer. Elle nous coûtera beaucoup d’énergie et de patience, car il va y avoir encore bien d’autres révélations, a-t-elle concédé. Nous allons devoir débattre de beaucoup de choses, de manière controversée, mais ça en vaut la peine, car rien n’est mieux que lorsque des problèmes ont été constatés. Lorsque des événements comme cela se produisent, il faut les prendre à cœur, les élucider avec aussi la volonté de changer les choses pour à terme les rendre meilleures. »

    Ursula von der Leyen recevra ce jeudi à ce sujet des centaines de hauts gradés de l’armée allemande à Berlin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.