GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Des nationalistes dans le nouveau gouvernement bulgare

    media Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov a intégré pour la première fois des nationalistes au gouvernement bulgare. REUTERS/Stoyan Nenov

    La Bulgarie a enfin un nouveau gouvernement, un peu plus d'un mois après les législatives. Boïko Borissov sera Premier ministre pour la troisième fois. Son parti de centre-droit est cette fois-ci en coalition avec les nationalistes, qui ont nommé quatre ministres.

    Avec notre correspondant à Sofia, Damian Vodénitcharov

    Le gouvernement de coalition entre le parti GERB de Boïko Borissov, de centre-droit, et les trois partis nationalistes représentés au Parlement verra finalement le jour. Borissov bénéficiait déjà du soutien des Patriotes unis lors de son précédent mandat. Mais cette fois-ci, la coalition est formelle et officielle. Elle ne dispose que d'une majorité fragile de 122 sièges sur 240, mais qui devrait suffire pour élire le prochain gouvernement.

    Les nationalistes auront droit à plusieurs sièges au conseil des ministres. La défense revient à Krasimir Karakachanov, leader du VMRO, qui est aussi nommé vice-Premier ministre chargé de la Sécurité. Son homologue du Front national pour le salut de la Bulgarie, Valéry Siméonov, est désigné vice-Premier ministre de l'Economie et de la Politique démographique. Les nouveaux ministres de l'Environnement et de l'Economie sont également issus des Patriotes unis.

    Malgré la présence des nationalistes, le nouveau gouvernement reste pro-européen et pro-Otan. Son programme prévoit cependant davantage de financements pour la défense.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.