GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La police britannique a identifié l'auteur de l'attentat de Manchester

    media Les personnels scientifiques de la police de Manchester s'activent sur les lieux de l'attentat, ce 23 mai 2017. REUTERS/Darren Staples

    Les policiers anglais ont annoncé avoir identifié l'auteur de l'attentat perpétré lundi soir à Manchester, à la fin d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Il s'agit d'un jeune homme de 22 ans.

    L'essentiel :

    ► L'auteur de l'attentat identifié comme Salman Abedi, 22 ans (police)

    ► L'organisation Etat islamique a revendiqué l'attentat via son agence Amaq

    ► Le dernier bilan est de 22 morts et 59 blessés

    ► La police britannique retient la piste d'un attentat-suicide

    ► L'attaque s'est produite à la fin d'un concert d'Ariana Grande

    ► La campagne électorale pour les législatives britanniques est suspendue

    --------------------

    L'auteur de l'attentat identifié

    L'auteur de l'attentat-suicide a été identifié sous le nom de Salman Abedi, âgé de 22 ans, a annoncé la police de Manchester. Un jeune homme né à Manchester et dont les parents libyens avaient fui le régime de Mouammar Kadhafi pour se réfugier au Royaume-Uni. Selon le Daily Telegraph, il était le troisième d'une famille de quatre enfants.

    « Je peux confirmer que l'homme soupçonné d'avoir commis l'atrocité de la nuit dernière a été identifié sous le nom de Salman Abedi », a affirmé le commissaire de police Ian Hopkins lors d'une déclaration à la presse. Les autorités avaient retrouvé un document d'identité près du corps du kamikaze. « Notre priorité, avec la police antiterroriste et nos partenaires des services de sécurité, est de continuer de déterminer s'il a agi seul ou dans le cadre d'un réseau plus large », a ajouté Ian Hopkins.

    Revendication du groupe EI

    Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué ce mardi dans un communiqué l'attentat qui a fait au moins 22 morts et 59 blessés lundi soir à l'issue d'un concert pop à Manchester. Le communiqué, publié par le groupe terroriste via l'un de ses canaux de communication sur les réseaux sociaux, précise qu'un « des soldats du califat a placé une bombe dans la foule » lors du concert. Le groupe jihadiste menace également d'autres attaques.

    Selon Amaq, l'agence de propagande du groupe ultraradical, l'attaque a été menée par un « combattant » du groupe EI. Plus tôt, Amaq assurait dans un autre communiqué qu'une « équipe » de combattants avait perpétré l'attentat. Mais le groupe EI n'apporte pas de preuve tangible qu’il connaissait le terroriste, ce qui laisse planer un doute et pourrait vouloir dire que l'organisation jihadiste a pu revendiquer cette action par pur opportunisme.

    Un suspect arrêté

    Un homme de 23 ans a été arrêté à la mi-journée à Chorlton, banlieue résidentielle au sud de Manchester, en lien avec l'attentat, selon la police qui n'a pas souhaité préciser la nature de ce lien. Les forces de sécurité ont également procédé à un autre raid au domicile du kamikaze dans le sud de Manchester, qui a donné lieu à une explosion contrôlée afin de sécuriser l'accès du lieu. Les enquêteurs ont également perquisitionné le domicile du frère du suspect, toujours au sud de Manchester.

    Un engin explosif improvisé

    Les autorités ont confirmé que la puissante explosion qui a eu lieu à 22 h 30 (heure locale) a été causée par un kamikaze qui a déclenché un engin explosif improvisé. Des boulons et autres pièces métalliques auraient été ajoutés à la charge explosive pour faire un maximum de victimes, indiquent des sources proches de l'enquête. Des spécialistes affirment que la manière dont l'attaque s'est déroulée témoigne qu'elle a été méticuleusement planifiée et que son auteur n'a pas agi seul.

    De nombreux enfants parmi les victimes

    De « nombreux jeunes et enfants » figurent parmi les 22 personnes tuées dans l'attentat-suicide, notamment une fillette de huit ans, a annoncé mardi le comté du Lancashire où vivait la petite fille. Des milliers d'enfants, parfois âgés de moins de dix ans, et d'adolescents assistaient au concert et ont fui les lieux, paniqués, après l'explosion. « Nous savons qu'un terroriste isolé a fait détoner un engin explosif à l'une des sorties de la salle, choisissant délibérément l'endroit et l'heure pour causer un maximum de victimes, dont de nombreux enfants et jeunes », a souligné Theresa May.

    Des questions se posent quant aux contrôles de sécurité effectués à l'entrée des spectateurs dans la Manchester Arena, certains témoins affirment que la sécurité était bonne, alors que d'autres regrettent qu'aucun contrôle n'ait eu lieu ou qu'une simple fouille rapide des sacs ait été effectuée, sans usage de détecteurs des métaux.

    Les services antiterroristes sur le qui-vive

    La Première ministre britannique Theresa May a annoncé mardi soir le renforcement du niveau d'alerte terroriste de « grave » à « critique ». Le niveau «critique » signifie qu'une attaque est considérée comme imminente.

    La crainte de représailles

    Consciente de l’intense émotion provoquée par cette attaque dont les victimes sont principalement des adolescents et des enfants, la police de Manchester a souligné qu’elle ne tolérerait aucun acte de haine. La crainte des autorités britanniques est que l’opinion se retourne contre les communautés musulmanes et par réaction que cet attentat provoque un afflux de recrues vers l’organisation jihadiste.

    Réécouter les éditions spéciales consacrées à l'attentat

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.