GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: une veillée en hommage aux victimes de Manchester

    media Des dizaines de personnes ont brandi des affiches «I love MCR» (J'aime Manchester). REUTERS/Darren Staples

    Pour marquer la solidarité des habitants de Manchester avec les victimes de l’attentat perpétré à l'issue d'un concert, le maire de la ville a organisé ce mardi soir une veillée devant l'hôtel de ville. Sur l'imposant bâtiment de l'époque victorienne, les drapeaux ont été abaissés à mi-mât. Reportage.

    Avec notre envoyée spéciale à Manchester,  Anastasia Becchio

    La cérémonie n’a duré qu’une demi-heure, mais la foule est restée bien longtemps après. Une démonstration d’unité, de solidarité, comme un acte de défiance face à la barbarie terroriste.

    La grande place qui fait face au bâtiment gothique victorien de la mairie de Manchester était noire de monde. Des hommes, des femmes de tous âges, de toutes origines : des pasteurs anglicans, des sikhs enturbannés distribuant des boissons et des confiseries gratuites, des jeunes juifs en habits rabbiniques ou des musulmans, brandissant des banderoles proclamant l’amour pour tout le monde, la haine pour personne.

    « Nous allons défaire les terroristes à travers notre diversité », a dit le lord maire de la ville, Eddy Newman, qui en a profité pour remercier les services de secours, ce qui a provoqué des applaudissements nourris de la foule.

    Une foule nombreuse, calme, qui a tenu à rester bien au-delà de la cérémonie officielle sur la place, brandissant des pancartes « J’aime Manchester ». Beaucoup ont apporté des fleurs qui s’amoncellent devant la mairie. « Résister face à la terreur, montrer que la vie continue, tout en gardant les victimes dans notre cœur », c’est aussi le maitre mot pour ce couple venu avec leurs fillettes, des jumelles de 8 ans. Huit ans, c’est l’âge de Saffie Rose Rousoss, l’une des premières victimes identifiées.

    Les bougies et les fleurs s'accumulaient sur la place de l'hôtel de ville ce mardi soir, lors de la veillée. REUTERS/Peter Nicholls

    ► A lire aussi : La police britannique a identifié l'auteur de l'attentat de Manchester

    Réécouter les éditions spéciales consacrées à l'attentat

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.