GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    • Hong Kong: grand incendie à l'entrée du campus où se trouvent les manifestants (AFP)
    Europe

    Espagne: Rajoy dit «non» aux velléités sécessionnistes de la Catalogne

    media Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy le 22 mai 2017 à Madrid. REUTERS/Sergio Perez

    Alors que le bras de fer entre Madrid et Barcelone bat son plein concernant la possible tenue d'un référendum d'autodétermination en Catalogne rejeté par l'Etat central et ardemment désiré par les leaders catalanistes, le gouvernement de Mariano Rajoy a pour la première fois frappé du poing sur la table. Le Premier ministre espagnol a opposé un « non » sans fissure contre toute velléité sécessionniste.

    Avec notre correspondant à Madrid,  François Musseau

    « Je ne veux, ni ne peux, autoriser la consultation sur le droit des Catalans à quitter l'Espagne. » Jamais le chef du gouvernement Mariano Rajoy n'avait été aussi clair sur cette question.

    « Je ne veux pas, a-t-il explicité. C'est-à-dire qu'il est pour moi impensable que la Catalogne prenne le chemin de l'indépendance. Et je ne peux pas, a-t-il ajouté, car selon la Constitution nationale, une telle chose n'est possible que si l'ensemble des Espagnols se prononcent sur cette question. »

    Après des mois d'ambiguïté, de silence ou de mollesse, le leader conservateur a lancé un « non » fracassant contre toute tentative sécessionniste, alors même que les leaders catalans ont affirmé que si le référendum n'était pas autorisé, ils déclareraient leur indépendance de manière unilatérale.

    Pour Rajoy, cela équivaudrait à une déclaration de guerre. « J'emploierai tous les moyens pour empêcher la tenue d'un référendum illégal. » Quitte, laisse-t-il entendre, à mobiliser l'armée. On n'en est pas là, mais déjà une confrontation très violente est à prévoir dans les semaines à venir.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.