GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La Maison Blanche «oublie» le mari du PM luxembourgeois sur une photo

    media Photo des premières dames, postée sur la page Facebook par l'équipe de communication du président Trump, avec la légende complétée. capture d'écran

    Gauthier Destenay, mari de Xavier Bettel, Premier ministre du Luxembourg, était, le 25 mai dernier au sommet de l’Otan, le premier conjoint d'un dirigeant européen à poser sur la photo de famille des «premières dames». La photo avait fait sensation. Trois jours plus tard, elle fait à nouveau parler d’elle, pour une autre raison. Et la Maison Blanche n’y est pas étrangère.

    L'architecte belge Gauthier Destenay et Xavier Bettel avaient d’abord contracté une union civile en 2010 avant que le couple ne se marie en 2015. Destenay est ainsi le premier marié de même sexe dont le conjoint est à la tête d'un gouvernement de l’UE.

    Au dernier sommet de l’Otan, à Bruxelles, la photo de famille des premières dames a été largement commentée, la presse et les réseaux sociaux se réjouissant de cette nouveauté : la présence d’un conjoint homosexuel sur le cliché d’un grand rendez-vous international.

    Difficile de ne pas le remarquer. Droit comme un i, réhaussé par deux marches, seule personne masculine, en costume cravate et la plus grande du groupe, Gauthier Destenay ne peut pas avoir été oublié. Et pourtant, dans la légende initiale postée sur la page Facebook de la Maison Blanche :

    Capture d'écran du post Facebook avec la légende avant correction. capture d'écran/ White House Facebook.

    « First Lady Melania Trump poses with Belgium’s Queen Mathilde, center, and other spouses of Nato leaders: First Lady Emine Erdoğan of Turkey; Iceland’s Thora Margret Baldvinsdottir; the First Lady of France Brigitte Trogneux; First Lady Melania Trump; Slovenia’s Mojca Stropnik; Bulgaria’s Desislava Radeva; Belgium’s Amélie Derbaudrenghien, and Norway’s Ingrid Schulerud, during their visit Thursday 25 May 2917, at the Royal Palace in Brussels. »

    De Gauthier Destenay, point de trace. Alors, les réseaux sociaux l'ont remis à sa place.

    En revanche, Melania Trump, elle, n’a pas été oubliée : la légende mentionne son nom à deux reprises. On notera par ailleurs que les communiquants de la Maison Blanche préfère appeler Brigitte Macron par son nom de jeune fille... Enfin, le 2917 au lieu de 2017 achève cette légende photo décidément bien mal léchée.

    La Maison Blanche a fini par préciser le nom manquant (sans pour autant relire et corriger le reste), sans guère d’explications.

    Aux Etats-Unis, les associations de défense des droits homosexuels sont sur le qui-vive. La nouvelle gouvernance est peu encline à favoriser leurs droits, étendus durant l’ère de Barack Obama, même si le président Trump a promis durant la campagne qu'il ne remettrait pas en cause le mariage gay.

    Reste que cette légende photo passe pour une provocation qui, pour anecdotique qu'elle soit, est un nouveau signe peu subtil de l'état d'esprit qui règne au sein de son entourage professionnel. Le président lui-même n’est jamais en reste de rodomontades. Ce sommet de l’Otan a été ponctué par une succession de maladresses, autant commentées que le fond des sujets. La façon dont il a écarté le Premier ministre du Monténégro restera dans les annales :

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.