GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Pour Angela Merkel, l'Europe doit prendre son destin en main

    media A Munich, le 28 mai 2017, Angela Merkel a plaidé pour une Europe prenant son destin en main. REUTERS/Michaela Rehle

    Après les rencontres du G7 et de l'Otan, en Bavière, Angela Merkel a critiqué dimanche 28 mai le manque de fiabilité de l'administration américaine. La chancelière allemande a plaidé pour une Europe prenant son destin en main et une intégration plus importante.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

    La très transatlantique Angela Merkel, l'ancienne Allemande de l'Est qui rêvait derrière le mur de Berlin de voir un jour les Etats-Unis, symboles pour elle de liberté, ressemble un peu à une amoureuse éconduite. Et la chancelière le fait savoir dans des termes inhabituels pour elle. Après le sommet du G7 a minima en Sicile, elle avait exprimé samedi ouvertement sa déception quant aux résultats.

    Dimanche, Angela Merkel, la technicienne qui a géré ces dernières années les crises de la complexe mécanique européenne, a confirmé une nouvelle ferveur pour le Vieux Continent. « L'époque où nous pouvions nous reposer sur d'autres est en partie révolue. L'Europe doit prendre notre destin en main », a estimé Angela Merkel.

    Un quotidien évoquait le plan secret de la chancelière pour une intégration supplémentaire. L'Europe pourrait jouer un rôle central dans la campagne électorale à venir d'Angela Merkel qui une fois de plus s'emparerait d'un thème des sociaux-démocrates emmenés cette année par l'ancien président du Parlement européen Martin Schulz.

    Face à un allié américain moins fiable, Angela Merkel veut avancer alors que l'opinion publique souhaite une Europe plus forte et qu'un nouvel allié vient de s'installer à l'Elysée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.