GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La Turquie veut peser dans la crise entre le Qatar et les monarchies du Golfe

    media Le Parlement turc a voté mercredi 7 juin en faveur du déploiement de troupes turques chez son allié qatarien. REUTERS/Umit Bektas

    Dans la crise diplomatique qui oppose le Qatar aux monarchies du Golfe la Turquie compte bien jouer un rôle important. Ankara et Doha ont noué des relations fortes depuis quelques années sous l'impulsion du président Recep Tayyip Erdogan. Et le Parlement turc a voté mercredi 7 juin en faveur du déploiement de troupes turques dans l'émirat. Une mesure pour le moment symbolique, mais qui indique à quel point Ankara a bien l'intention de peser de tout son poids dans le conflit.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    C'est d'abord le président Recep Tayyip Erdogan qui a déploré « l'isolement » et les « sanctions » contre le Qatar, ensuite c'est le parlement qui a pris le relais, en autorisant par une mesure express le déploiement de troupes turques sur le territoire qatarien.

    Les relations entre Ankara et Doha sont considérées comme stratégiques par le pouvoir turc, Recep Tayyip Erdogan y a déjà effectué plusieurs déplacements et signé plusieurs ententes économiques et militaires. Le déploiement éventuel de troupes turques est d'ailleurs autorisé en vertu d'un accord déjà signé entre les deux pays il y a trois ans.

    Dans cette crise Ankara tente visiblement de jouer les négociateurs : d'un côté le président turc se positionne clairement en faveur de Doha. De l'autre la diplomatie turque tente depuis 48 heures de faire le pont entre les monarchies du Golfe et l'émirat.

    Une façon pour la Turquie de montrer qu'elle peut peut-être jouer un rôle au Proche-Orient. Au moment même où le pays est mis à l'écart de la grande bataille de Raqqa en Syrie, contre l'organisation État islamique.

    C’est également dans ce contexte que le chef de la diplomatie iranienne Javad Zarif a rencontré ce mercredi le président turc sur ce dossier, ainsi que sur la question syrienne.

    Crise dans le Golfe: le Qatar sous pression

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.