GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie livre à la Tchétchénie un champion de MMA

    media Mourad Amriev, à l'issue d'un combat de MMA (capture d'écran). https://www.youtube.com/watch?v=8HcTS_Bh5Rg

    Champion du monde d'arts martiaux mixtes (MMA) le Tchétchène Mourad Amriev avait fui son pays après avoir été torturé en 2013. Revenu en Russie pour faire renouveler ses papiers, il a été arrêté par la police russe et livré aux forces de sécurité tchétchènes.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Mourad Amriev connaît les pratiques des forces d’ordre tchétchènes. En 2013, il avait été arrêté et torturé. La police tchétchène voulait ainsi faire pression sur son frère aîné, qui vivait en Allemagne, et qui était soupçonné d’avoir comploté contre le chef de la police de Grozny. Mourad Amriev avait réussi à fuir et vivait depuis en Ukraine, où il est devenu champion du monde de MMA.

    Mais alors qu’il se rendait en Russie pour faire renouveler son visa, Mourad Amriev a été arrêté dimanche 4 juin à la frontière à Briansk. La police russe a alors averti la police tchétchène qui, officiellement, le recherche pour usage de faux papier. D’après son défenseur, une erreur sur sa date de naissance figure sur son passeport, qui n’est pas faux du tout. Le champion a finalement réussi à se sauver pour se réfugier en Biélorussie. Mais, au lieu d’enregistrer sa demande d’asile, les gardes-frontière biélorusses l’ont livré aux Russes.

    Entre-temps, la sœur et la mère de Mouriad Amriev ont appelé à l’aide dans un message vidéo, parlant de chasse à l’homme et de vendetta. Alerté, le chef du conseil présidentiel russe pour les droits de l’homme s’est adressé au ministère russe de l’Intérieur pour qu’Amriev ne soit pas livré aux Tchétchènes. Peine perdue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.