GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Pologne: tollé après des propos de la Première ministre sur Auschwitz

    media La Première ministre Beata Szydlo, ici le 9 mars 2017 à Bruxelles. REUTERS/Francois Lenoir

    Des déclarations de la Première ministre polonaise Beata Szydlo mercredi 14 juin à Auschwitz ont suscité de vives critiques sur la scène politique polonaise, y compris de la part du président du Conseil européen Donald Tusk, qui y voient la défense de la politique anti-migratoire du gouvernement conservateur.

    Certains ont trouvé la phrase maladroite et sortie de son contexte. D’autres l’ont jugée parfaitement scandaleuse, au vu du lieu hautement symbolique dans lequel elle a été prononcée. « Dans notre époque trouble, Auschwitz est une grande leçon qu'il faut tout faire pour défendre la sécurité et la vie de ses citoyens », a déclaré Beata Szydlo à l'occasion des commémorations du 77e anniversaire du premier transport de prisonniers polonais dans le camp de concentration et d'extermination nazi allemand d'Auschwitz-Birkenau.

    L'opposition polonaise y a vu une exploitation de la « cruauté d'Auschwitz pour que les Polonais aient peur des réfugiés ». Le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, a quant à lui estimé dans un tweet que de « telles paroles ne devraient jamais être prononcées à cet endroit par un Premier ministre polonais ».

    La Pologne fait partie des quelques pays de l'Union européenne qui refusent obstinément d'accueillir des demandeurs d'asile depuis l'Italie et la Grèce. Bruxelles a d'ailleurs lancé mardi des procédures d'infraction contre Varsovie, Budapest et Prague.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.