GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Juin
Jeudi 22 Juin
Vendredi 23 Juin
Samedi 24 Juin
Aujourd'hui
Lundi 26 Juin
Mardi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Attaque de Finsbury Park: les musulmans londoniens plongés dans l’inquiétude

    media La communauté musulmane est en état de choc après l'attaque contre des fidèles près de la mosquée de Finsbury Park, à Londres, le 18 juin 2017. REUTERS/Kevin Coombs

    Au lendemain de l’attaque commise contre des fidèles musulmans près de la mosquée de Finsbury Park à Londres, la classe politique britannique a réagi unanimement pour condamner le terrorisme sous toutes ses formes. Mais les musulmans britanniques ne cachent pas leur inquiétude.

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    L’auteur de l’attaque à la camionnette contre des fidèles musulmans a désormais un nom. L’homme, âgé de 47 ans, s’appelle Darren Osborne. Il est originaire de Cardiff, au Pays de Galles. La police a précisé qu'il était détenu « pour avoir commis, préparé ou incité à un acte de terrorisme, y compris le meurtre et la tentative de meurtre ».

    Cette attaque terroriste est la quatrième qui frappe le Royaume-Uni en l’espace de trois. La communauté musulmane, clairement ciblée cette fois, est en état de choc. « L'islamophobie est alimentée par les attentats récents, et les actes contre nous sont des actes de représailles. Je trouve que c'est très injuste et je ne suis pas rassurée », confie une jeune fille.

    L'inquiétude est d'autant plus palpable au sein des musulmans de Finsbury Park que les crimes haineux à leur encontre se multiplient ces dernières semaines. « Ils ne veulent pas carrément des musulmans et des immigrés qui sont venus ici. Il y a beaucoup d'attaques, mais on ne le dit pas : des femmes voilées sont attaquées et les hommes musulmans aussi », rapporte une autre.

    Malgré tout cette communauté se dit déterminée à faire front. « L'extrémisme se nourrit de l'extrémisme. Et nous devons mettre fin à ce cercle vicieux, affirme Yousif al-Khoei qui dirige un centre islamique œuvrant au rapprochement interreligieux. Musulmans, juifs, chrétiens et les autres leaders, nous devons nous donner la main et rester unis. Nous sommes Londoniens et nous n'acceptons pas ça, quelle que soit notre religion. » Un message d'apaisement renforcé par les nombreux appels à la tolérance contre la division des différents leaders politiques britanniques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.