GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Aujourd'hui
Mercredi 22 Août
Jeudi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Orban affirme sa volonté de lutter contre l'antisémitisme en Hongrie

    media Les deux chefs de gouvernement Benyamin Netanyahu (g) et Viktor Orban pendant leur conférence de presse, ce mardi 18 juillet 2017, à Budapest. REUTERS/Bernadett Szabo

    En visite à Budapest, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a remercié la Hongrie de son soutien à Israël. De plus en plus critiqué au sein de l’Union européenne à cause de sa politique envers les Palestiniens, le chef du gouvernement israélien cherche de nouveaux alliés en Europe centrale. C’est l’un des buts de son voyage à Budapest. Quant à Viktor Orban, la visite de Benyamin Netanyahu lui permet de calmer les critiques d’antisémitisme latent. Les deux chefs de gouvernement ont réaffirmé ensemble leur volonté de lutter contre toute forme de racisme.

    Avec notre correspondante à Budapest, Florence Labruyère

    « Le gouvernement hongrois mène une politique de tolérance zéro » envers l’antisémitisme. Avec ces mots Viktor Orban tient à écarter toute ambiguïté. Et il a même ajouté : « le gouvernement hongrois a commis une erreur, même un crime, lorsqu’il a fait le choix de ne pas défendre ses compatriotes juifs, mais de collaborer avec les nazis. »

    Des propos rassurants, destinés à son propre camp. Car Viktor Orban est déjà en campagne électorale. Les élections sont dans moins d’un an. Pour les gagner, il a besoin d’une partie des voix de l’extrême droite. D’où un double discours. D’un côté Viktor Orban flirte avec l’antisémitisme. De l’autre, il parle à son électorat conservateur et condamne fermement tout racisme.

    Pour Viktor Orban, la visite de Benyamin Netanyahu est une aubaine. Netanyahu a réfuté les critiques qui accusent Budapest d’antisémitisme. « La Hongrie est en première ligne des Etats qui luttent contre l’antisionisme », a affirmé le Premier ministre israélien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.