GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Mars
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Aujourd'hui
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Russie: le responsable de l'ONG Memorial en Tchétchénie condamné à quatre ans de prison (Memorial)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali en détention à Marseille (source judiciaire)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali inculpé en France pour faux et blanchiment (source judiciaire)
    • «Gilets jaunes»: Didier Lallement remplace le préfet de police de Paris Michel Delpuech (Edouard Philippe)
    • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
    • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
    • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
    • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
    • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
    • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)
    • Un homme originaire de Turquie recherché après les fusillades d'Utrecht (police néerlandaise)
    • Syrie: l'armée «libèrera» les zones kurdes par la «force» ou par des «accords» (ministre)
    • «Gilets jaunes»: le coût des dégâts liés aux manifestations estimés à 170 millions d'euros par la fédération française de l'assurance (FFA)
    • En France, le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure de 15 ans
    Europe

    Réforme de la Cour suprême en Pologne: le président Duda a opposé son veto

    media Rassemblement contre la réforme de la Cour suprême devant le Palais présidentiel ce lundi 24 juillet 2017. REUTERS/Kacper Pempel

    Il ne manquait plus que sa signature pour que la loi sur la réforme controversée de la Cour suprême entre en vigueur après les votes de l'Assemblée nationale et du Sénat. Mais le président Andrzej Duda a annoncé ce lundi matin dans une déclaration télévisée qu'il avait opposé son droit de veto à ce texte qui prévoit la mise à la retraite des juges de la Cour suprême et leur nomination par le pouvoir, et contre lequel des milliers de Polonais ont manifesté.

    avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

    Comment le président justifie-t-il ce veto qui le met en porte-à-faux par rapport à sa propre famille politique ? Andrzej Duda a déclaré avoir l’intime conviction que les réformes, telles qu’elles sont proposées à l’heure actuelle, ne renforceront pas le sentiment de justice dans la société polonaise.

    Visiblement, les manifestations qui ont rassemblé ce weekend des dizaines de milliers de Polonais à travers le pays ont influencé le chef de l’Etat. Ce dernier a constaté que les divisions au sein du pays s’accentuent de manière dangereuse et qu’il ne peut pas laisser la situation s’aggraver encore.

    Sur les trois réformes proposées, Duda met son veto aux deux principales : celle sur la Cour suprême et celle sur le Conseil national de la magistrature. Cela ne veut cependant pas dire qu’elles sont mises à la poubelle. Andrzej Duda, juriste de formation, a annoncé qu’il va lui-même rédiger un projet de loi qu’il va soumettre au Parlement. Mais avant cela, il veut lancer des consultations avec les milieux juridiques et politiques pour essayer de trouver un compromis, ce que les députés du PiS n’avaient pas voulu faire au Parlement.

    Le président marque son indépendance

    Ce veto est une surprise pour tout les Polonais. Depuis le début de son mandat, Andrzej Duda était accusé par l’opposition d’être le « notaire » du PiS et de signer les yeux fermés toutes les réformes voulues par Jaroslaw Kaczynski. Ce lundi matin, il a marqué son indépendance.

    L’opposition remercie le chef de l’Etat pour cet acte de courage, soulignant que la Pologne était au bord du précipice mais qu’aujourd’hui elle a fait un pas en arrière. En revanche du côté du PiS on fait grise mine. Les plus diplomates soulignent que le président veut malgré tout une réforme du système judiciaire, mais certains ne cachent pas leur colère. Jaroslaw Kaczynski, le chef du PiS a quant à lui refusé tout commentaire.

    Il fallait aller soit vers une guerre civile et stopper les manifestations de façon violente soit faire des concessions. Le président a décidé de calmer le jeu. Ce n'est qu'une demi-victoire pour les manifestants... le 3e décret apparaît comme aussi dangereux pour la justice notamment au niveau local
    Georges Mink: «Cette décision de veto est moyennement une surprise» Sociologue, spécialiste d'Europe orientale, Institut des Sciences Sociales du Politique de l'Université de Nanterre 24/07/2017 - par Tudor Tepeneag Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.