GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: ouverture du très symbolique procès du quotidien «Cumhuriyet»

    media Quelques centaines de personnes ont manifesté leur solidarité envers les 19 collaborateurs du journal «Cumhuriyet», dont le procès s'est ouvert à Istanbul, le 24 juillet 2017. t e REUTERS/Murad Sezer

    En Turquie le procès du quotidien «Cumhuriyet» s’est ouvert lundi à Istanbul. 19 personnes, la plupart journalistes et collaborateurs de ce journal, le plus ancien quotidien de Turquie, sont accusées de «soutien à une organisation terroriste», que ce soit le PKK kurde, la mouvance de l’imam Fethullah Gülen, accusé d’être le cerveau du putsch raté de juillet 2016, ou encore un groupuscule d’extrême-gauche. Les associations de défense des journalistes dénoncent un procès politique, contre l’un des rares journaux à émettre encore une voix critique, contre le pouvoir du président Recep Tayyip Erdogan.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

    Il y avait quelques centaines de personnes devant l’immense tribunal d’Istanbul pour dénoncer un procès kafkaïen. A l’intérieur, 17 co-inculpés. Parmi eux, quelques grandes plumes de la presse turque comme le journaliste Ahmet Şık ou le chroniqueur Kadri Gürsel, déjà en détention préventive tous les deux. Un absent : l’ancien rédacteur en chef Can Dündar, réfugié en Allemagne, et qui sera jugé par contumace.

    Dans la salle d’audience, les inculpés ont plaidé leur innocence, parfois en ironisant sur la faiblesse des preuves présentées contre eux. Mais l’accusation entend bien aller jusqu’au bout.

    Les peines requises vont de sept ans et demi, à 43 ans de prison. Le procès qui démarre sera long. Cette semaine, le juge devra décider de la remise en liberté ou non des accusés incarcérés. Le procès de Cumhuriyet pourrait ensuite se poursuivre durant encore plusieurs semaines, voire peut-être plusieurs mois.

     

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.