GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: l'opposant Mikheïl Saakachvili déchu de sa nationalité

    media L'ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili est devenu un opposant de Petro Porochenko en Ukraine. REUTERS/David Mdzinarishvili

    Coup de théâtre politique en Ukraine, où les autorités ont décidé mercredi 26 juillet de retirer la nationalité ukrainienne à Mikheïl Saakachvili, l’ancien président géorgien. Il y a deux ans, Petro Porochenko l’avait nommé gouverneur d’Odessa et lui avait accordé un passeport ukrainien. Mais sur fond de corruption au sommet de l’Etat, le courant ne passe plus entre les deux hommes. Mikheïl Saakachvili est passé dans l’opposition et a même créé sa propre formation politique. Pour se débarrasser d’un rival gênant, le président ukrainien Petro Porochenko a donc recours à une manœuvre très peu démocratique, la déchéance de nationalité, à des fins politiques.

    Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

    L’ancien président géorgien séjournait à New York lorsqu’il a appris que le service des migrations ukrainien lui retirait sa nationalité ukrainienne. Il s’apprêtait à rentrer à Kiev à la fin de la semaine.

    Joint par RFI, Mikheïl Saakachvili a confirmé cette situation unique en son genre : celle d’un ancien chef d’Etat, désormais apatride, qui va peut-être devoir demander l’asile politique aux Etats-Unis, même s’il affirme vouloir revenir en Ukraine, dans l’arène politique, dès que possible.

    Pour le président ukrainien Petro Porochenko, la campagne présidentielle de 2019 a déjà commencé. Ce dernier semble décidé à éliminer ses adversaires, quels qu’en soient les moyens.

    Le schéma est simple : Petro Porochenko est un président-oligarque dont la popularité s’est effondrée, tandis que Saakachvili, lui, est un réformiste populiste et l’une des personnalités préférées des Ukrainiens.

    En instrumentalisant la nationalité et en poussant un rival à l’exil, Petro Porochenko renoue avec des pratiques autoritaires qui vont faire très mal à l’image du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.