GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: le gouvernement britannique divisé sur la circulation des personnes

    media «Retrouver le contrôle de nos frontières est l'une de nos priorités», a rappelé le ministre du Commerce international Liam Fox. REUTERS/Pierre Albouy

    Le gouvernement britannique a décidément du mal à adopter une position claire et commune sur le Brexit. Ce week-end, ce sont les ministres du Commerce international, Liam Fox, et des Finances, Philip Hammond, qui se sont affrontés. Le désaccord porte sur la liberté de circulation des personnes, après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

    Avec notre correspondante à Londres,  Marie Vivent

    D'un côté, Philip Hammond, le ministre des Finances, qui était partisan d'un maintien dans l'Union européenne, de l'autre, son collègue au Commerce international, Liam Fox, qui a fait campagne en faveur du Brexit l'année dernière.

    Philip Hammond plaide pour une séparation en douceur avec le bloc européen. Vendredi, il a estimé qu'une période transitoire serait nécessaire une fois le divorce acté, en mars 2019. Ce qui signifie que les éventuelles restrictions à l'immigration ne seront pas mises en place immédiatement, pas avant 2022, selon le chancelier de l'Echiquier.

    De quoi provoquer la colère des plus grands défenseurs du Brexit, dont le ministre du Commerce international. D'après lui, cette perspective va à l'encontre du résultat du référendum de l'été dernier. « Retrouver le contrôle de nos frontières est l'une de nos priorités », rappelle Liam Fox, dans une interview au Sunday Times.

    Un manque de clarté côté britannique et qui pourrait provoquer du retard dans les négociations avec l'UE, qui ont débuté le mois dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.