GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Japon: Carlos Ghosn maintenu en détention pendant dix jours selon l'agence de presse japonaise Kyodo
    Asie-Pacifique

    L'Allemagne accuse le Vietnam d'avoir enlevé un de ses ressortissants à Berlin

    media Vue de Berlin (image d'illustration). Getty Images/Westend61

    L'Allemagne accuse Hanoi d'avoir enlevé à Berlin un ancien haut fonctionnaire vietnamien recherché dans son pays pour un délit financier, et de l'avoir rapatrié de force. L'homme avait déposé une demande d'asile auprès de l'Allemagne.

    Le porte-parole de la diplomatie allemande évoque une « violation éclatante et sans précédent du droit », menée avec la complicité de l'ambassade du Vietnam à Berlin.

    L'Allemagne a exigé mercredi que le représentant des services vietnamien quitte le pays dans les 48 heures. La colère est d'autant plus grande à Berlin que l'affaire avait été évoquée entre les deux pays en marge du G20, début juillet à Hambourg.

    Hanoi réclamait l'extradition de Trinh Xuan Thanh, poursuivi dans son pays pour avoir fait perdre 125 millions d'euros à la société publique qu'il dirigeait. L'ex-responsable communiste a disparu de Berlin il y a 10 jours.

    Apparu en public au Vietnam en début de semaine, il aurait affirmé être rentré de son plein gré, ce que Berlin dément. Trinh Xuan Thanh avait en effet déposé une demande d'asile en Allemagne et la réponse à cette demande était attendue dans les prochains jours.

    L'affaire évoque des luttes de clans au sommet du pouvoir à Hanoi. Pour quitter son pays, cet homme influent a forcément bénéficié de protections. Avec son retour, des têtes pourraient donc tomber.

    Ce « kidnapping », selon les termes employés par la porte-parole de la diplomatie allemande, est sans précédent. Si l’implication des autorités vietnamiennes dans cette affaire se confirme, ce serait la première fois que le Vietnam enlève un de ses ressortissants dans un pays occidental.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.