GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une attaque fait 12 morts dans la ville sainte chiite de Kerbala (sécurité)
    • Yémen: les rebelles annoncent vouloir arrêter toutes les attaques contre l'Arabie (dirigeant insurgé)
    • Affaire Karachi: le parquet demande un procès pour Balladur et Léotard (source judiciaire)
    • Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications
    • Commerce: Trump ne pense pas aboutir à un accord avec Pékin avant l'élection de 2020
    • Procès Mélenchon en France: le jugement mis en délibéré au 9 décembre
    • Greta Thunberg espère que la société a atteint «un tournant» sur le climat (interview à l'AFP)
    Europe

    Russie: Vladimir Poutine s'inquiète de la pollution du lac Baïkal

    media Le président russe Vladimir Poutine s'est rendu sur le lac Baïkal, le 4 août 2017, pour réclamer des mesures anti-pollution. Sputnik/Alexei Nikolsky/Kremlin via REUTERS

    En tournée dans l'Extrême-Orient russe, Vladimir Poutine a demandé la mise en oeuvre de mesures pour réparer le préjudice écologique infligé au lac Baïkal, la plus grande réserve naturelle d'eau douce de la planète.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Le lac Baïkal représente 20% de toute l'eau douce de la planète. Il mesure 600 kilomètres sur 80 et est profond de 1 630 mètres. Son volume et son écosystème unique au monde lui permettent de résister à bien des pollutions.

    Contrairement aux lacs aux eaux stagnantes, les eaux du lac Baïkal se mélangent deux fois par an et des espèces de crevettes endémiques agissent comme de véritables nettoyeurs au fond de l'eau. Des scientifiques allemands et russes ont d'ailleurs décidé d'observer ces crevettes pour mieux étudier la pollution.

    Depuis la fermeture d'une usine de cellulose, le lac souffre peu de la présence humaine car la zone est très peu peuplée. Mais les scientifiques s'inquiètent d'une baisse récente du niveau des eaux et de l'apparition d'algues, notamment au nord du lac. Un des affluents venant des régions minières de Mongolie pourrait également charrier des éléments néfastes à la propreté des eaux.

    A (RE)LIRE → Russie: la dépollution du lac Baïkal va être longue et difficile

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.