GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Septembre
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: le dernier gong de Big Ben

    media Big Ben est mise en sommeil pendant quatre ans. Reuters/Chris Helgren

    La plus célèbre cloche du monde, qui surplombe la ville de Londres, restera silencieuse pendant près de quatre ans en raison de travaux. Les rénovations porteront sur le mécanisme de l'horloge, l'énorme cloche de 13,7 tonnes elle-même, qui sera repeinte, et la tour qui l'abrite. La cloche qui a l'habitude de sonner toutes les heures et d'émettre un « bong » différent tous les quarts d'heure devra donc être mise hors service. Une décision qui semble inévitable pour assurer la restauration du building, mais qui perturbe beaucoup de l'autre côté de la Manche. On a du mal a concevoir que la grande horloge ne rythmera plus la vie londonienne.

    Avec notre correspondante à Londres,  Marina Daras

    Mémorisez bien ce son parce que vous vous ne l'entendrez plus avant très longtemps. À part lors d'occasions spéciales comme le Nouvel An ou le jour de l'armistice, Big Ben va se faire très discrète. Ce qui ne plaît pas à tous les Londoniens qui ne comprennent pourquoi il faut faire taire ce symbole de la démocratie, qui avait continué de sonner alors que les bombes allemandes s'abattaient sur la ville.

    Adam Watrobski, l'architecte en charge des rénovations, leur répond : « On a tourné le problème dans tous les sens, ça fait plusieurs années que l'on travaille sur ce plan de rénovation et il n'y a pas d'alternatives. L'horloge doit s'arrêter parce que nous devons la démonter et les cloches n'y seront plus reliées. Et puis tout simplement aussi parce que nous ne pouvons pas avoir des travailleurs sur un échafaudage de près de 100 m de haut, et leur faire subir pendant des mois le bruit et le choc que les cloches vont faire toutes les 15 minutes. »

    Lelia est irlandaise, elle vit à Londres, et adore venir passer du temps au pied de Big Ben. Elle est déçue de voir que les travaux ont déjà commencé, mais est prête à patienter le temps qu'il faudra. « Il faut se dire qu'après ça, plus de personnes pourront profiter de sa beauté. Tant qu'à faire des travaux, autant tout faire d'un coup. Ce sera décevant pour beaucoup de monde, oui, mais ça en vaudra la peine », positive-t-elle.

    Les Londoniens se retrouveront lundi midi au pied de la tour pour écouter les derniers gongs de Big Ben avant son long silence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.